Je suis à toi

Je suis à toi ? C’est le titre très direct du deuxième long métrage de David Lambert qui nous avait chamboulés avec Vivre encore un peu, un court métrage poignant et Hors les Murs, premier long où David faisait montre, en plus de ses indiscutables qualités de scénariste, d’un sens aigu de la mise en scène et de la direction d’acteurs.

 

(photo d’ouverture : (c) Dominique Houcmant // Goldo)

 

Sorti au Québec, puis en France et en Belgique, le film a participé à de nombreux festivals. Sa Première mondiale a eu lieu à Cannes à la semaine de la critique où il a été ovationné et a remporté un trophée surprenant, le Rail d’Or. Au FIFF namurois en septembre 2012, il a reçu le Prix Cinevox récompensant la meilleure œuvre belge de la manifestation, toutes catégories confondues. Il est aujourd’hui en course pour les Magritte 2014, y compris dans la catégorie « Premier film » pour laquelle vous pouvez voter (ICI)

 

 

On attendait donc avec curiosité de découvrir le plateau du nouveau film du réalisateur, actuellement en tournage dans la région liégeoise. Un projet difficile à monter, mais qui repose finalement sur des bases identiques à son premier essai. Frakas est toujours à la production et Boreal Films, efficace société québécoise qui a trouvé ses marques chez nous, complète le financement et amène, outre l’actrice principale, quelques techniciens aguerris et la décontraction sérieuse coutumière des Canadiens.
La mécanique de coproduction entre Jean-Yves Roubin et Daniel Morin est aujourd’hui bien rodée et efficace.

 

 

Dans Je suis à toi, Lucas, un jeune escort boy argentin démuni, fait tout ce qu’il peut pour survivre à Buenos Aires. Sur internet, il rencontre Henry, un boulanger belge qui souffre de solitude et qui rêve de le sauver de la prostitution. Lucas traverse l’Atlantique pour devenir l’apprenti de Henry, mais il se sent bien vite prisonnier de son amour. Audrey, la vendeuse de la boulangerie, a quant à elle tout pour lui plaire, mais elle se refuse à lui…

Le thème est délicat et son développement n’évite pas un traitement frontal. Une chose est certaine : David Lambert n’a pas peur de son sujet. Ce trio amoureux dysfonctionnel où chaque sommet est une entité en souffrance, va tenter de trouver ses marques. Mais c’est mathématique : toute solution ne pourra pas convenir à chacun.

 

Sur le tournage, comme c’est souvent le cas quand le sujet est délicat, l’ambiance est très détendue, à la liégeoise, avec de l’humour et de la gouaille

 

 

Les trois acteurs viennent d’horizons très divers: Jean-Michel Balthazar est essentiellement un comédien de théâtre belge, mais on l’a vu dans trois films des frères Dardenne (dont Le Gamin au Vélo) et il jouait déjà dans le court-métrage de David… tourné dans la boulangerie-pâtisserie Hardy àHermalle-sous-Argenteau qui sert également de cadre à de nombreuses scènes de Je suis à toi. Une aubaine pour nous aussi puisque l’équipe de Cinevox a pu y enregistrer des interviews, bercée par l’odeur des spéculoos en train de cuire. Un régal pour les sens.

 

 (c) Dominique Houcmant // Goldo

Très différent par son physique et son background, Nahuel Perez Biscayart est un comédien argentin qui travaille assez régulièrement en Europe, principalement en Espagne et en France. Cet épatant polyglotte, intelligent et passionné, découvre l’univers de David Lambert qui le voulait depuis qu’il a couché le rôle sur le papier. Et même s’il reconnaît que le budget est assez étriqué, il nuance en précisant qu’en Argentine, on monte trois projets avec la somme réunie ici. Tout est relatif…

 

(c) Dominique Houcmant // Goldo

Face à ces deux hommes liés dans une relation complexe, Monia Chokri vient du Québec. On l’a notamment vue dans L’Âge des ténèbres de Denys Arcand ou Les Amours imaginaires et Laurence Anyways de Xavier Dolan. C’est là que David Lambert l’a repérée pour en faire son premier choix. Comme elle n’a pas la moindre pointe d’accent, elle est une parfaite Audrey belge.

 

 

Le tournage de Je suis à toi se termine cette semaine. Un pré-montage est en cours. Prochainement, David partira au Québec pour le peaufiner et le finaliser. Si tout va bien, si tout s’enchaîne selon les espérances de chacun, Je suis à toi sera prêt à la fin du mois d’avril.

Et les regards des cinéphiles de se pointer déjà vers un festival printanier en bord de Méditerranée.

Check Also

Sur le tournage de… « Mode avion »

Visite sur le plateau du nouveau projet de Samuel Tilman, Mode avion, film de genre …