JCVD au Panthéon des Action Stars

On pensait naïvement que Benoit Poelvoorde et François Damiens travaillaient beaucoup. Qu’ils enchaînaient les tournages et risquaient de se retrouver assez vite sur les rotules. Mais que dire alors de notre seul et unique JCVD?

 

Assassination Games qu’il a tourné en début d’année nous arrive déjà en DVD. Pour ceux qui auraient loupé cette étape, un détour par le trailer s’impose évidemment. Depuis lors The Muscle from Brussels n’a pas perdu son temps. Il y a peu, nous vous annoncions qu’il avait été recruté pour combattre les méchants extra-terrestres dans UFO, un petit film de SF musclé. Dans la foulée, il vient lui-même de confirmer qu’il avait signé pour un rôle majeur dans un blockbuster ricain: The Expandables 2.

 

[Quelques mercenaires du premier volet]

 

Pour mémoire, le premier volet d’Expandables permettait de (re)voir à l’écran un impressionnant panel de stars des films d’action des années 80. Ces Expendables formaient une unité de mercenaires vivant en marge de la société. Lorsqu’on leur proposa une mission de routine qui consistait à renverser un dictateur dans un pays sud-américain, Barney Ross et ses hommes acceptèrent sans arrière-pensée. D’autant qu’il y avait un joli petit pactole à la clef. Mais naturellement, la réalité était un peu plus complexe et ces experts surentraînés se rendirent vite compte qu’ils courraient au suicide… 

Résultat? 266 millions de dollars récoltés à travers le monde ! De quoi exciter l’appétit des producteurs qui ont décidé de remettre le couvert, mais avec encore plus de strass et de paillettes. Jugez plutôt.

Acteur, mais aussi réalisateur du film original, Sylvester Stallone passe le volant à Simon West responsable du très efficace The Mechanic. À l’affiche de cette nouvelle mission presque impossible, la dream team absolue : Sylvester Stallone qui se concentre sur son jeu, Jason Statham (le jeunot charismatique de la bande), Arnold Schwarzenegger, Jet Li, Dolph Lundgren,  Scott Adkins et, en plus, trois monstres sacrés qui manquaient inexplicablement dans le premier épisode : Bruce Willis, Chuck Norris et donc notre seul et unique Jean Claude Van Damme qui incarnera le leader de l’équipe adverse, les grands méchants de l’histoire. On murmure aussi (mais ce n’est pas confirmé) que John Travolta serait de la partie

On a récemment appris que Sylvester Stallone avait bel et bien contacté JCVD pour le premier épisode, déjà. Mais à l’époque le comédien belge avait refusé l’invitation, préférant d’autres options. Ne croyait-il pas au projet? Le triomphe en salles ne l’a évidemment pas laissé indifférent et lorsque Rocky revint à la charge, il fut ravi de se plonger dans l’aventure.

Dans les années 80, il est clair qu’un casting de cette envergure aurait été totalement impossible à mettre sur pied. La plupart des acteurs présents ici demandaient 20 millions de dollars pour un rôle. Et un Jason Statham qui débuta bien après est presque du même acabit. Mais voilà, les années ont passé: toutes ces stars sont un peu moins bankables et surtout, elles sont toutes très très riches. Du coup, pour pouvoir s’amuser ensemble dans un film unique, destiné à laisser une empreinte indélébile dans l’histoire (mais si, c’est bien de cela qu’il est question), tous ont accepté de revoir leur cachet à la baisse.

 

[JCVD et Madame lors de la cérémonie des Magritte en février 2011 – Photo Marianne Grimont]

 

L’air de rien, il s’agit pour JCVD d’une entrée officielle au panthéon des gros biscoteaux du cinéma ricain. Une formidable marque de reconnaissance pour un petit belge qui y a toujours cru. Et qui avait bien raison ! Respect !

 

Check Also

Le-Generique

Le Générique, répertoire inclusif du cinéma et de l’audiovisuel

Elles Tournent & Elles* Font Des Films lancent le Générique, répertoire trilingue et inclusif du …