Hors les Murs dans Namur.

Le Festival International du Film Francophone de Namur accueillait hier soir la première belge de Hors les Murs, premier long métrage du grand David Lambert (1m90 à vue de nez), une histoire d’amour attachante entre un bassiste albanais vivant à Bruxelles et un joli cœur  partagé entre sa nature profonde et ses derniers efforts vains pour se mentir à lui-même.

 

[Photo FIFF]

 

[Photo FIFF]

 

Pour présenter ce drame romantique souvent drôle qui sortira en Belgique en 2013 (via Tarantula), une partie de l’équipe s’était déplacée dans la capitale wallonne : le réalisateur, revenu dare-dare du festival de Hambourg où il a été chaleureusement reçu, était accompagné du jeune Matila Maliarakis tout auréolé des deux trophées récoltés au festival de Dieppe où il remporta ce dimanche les prix du meilleur espoir et du meilleur acteur pour sa prestation aux côtés de Guillaume Gouix.

 

[Photo FIFF]


Le troisième larron présent au FIFF était David Sales, qui incarne ici le patron fin et cultivé, mais délicieusement pervers d’un sex shop spécialisé dans le matériel SM.

 

[Photo FIFF]

 

Avec le trio très complice, Jean-Yves Roubin, le producteur du film (Frakas) et son coproducteur canadien Daniel Morin.

 

[Photo FIFF]

 

L’équipe a donc profité du festival pour rencontrer le public d’un Eldorado 1 à nouveau plein à craquer (quel succès de popularité ce FIFF !) qui a eu l’occasion de rire aux larmes avec un festival de vannes signées David Lambert. Le réalisateur toujours très provoc prit notamment  à parie ses parents et des amis présents dans la salle pour leur présenter ses excuses et signaler que « toute ressemblance avec quiconque serait purement fortuite ».

 

[Photo FIFF]

 

« J’étais parmi les spectateurs », nous a confié Jean-Yves Roubin, « et à la fin du film beaucoup de dames et de demoiselles versaient de chaudes larmes ». Un régal pour un producteur très content de cette soirée assez magique.

 

À Namur, Hors les Murs participe à plusieurs compétitions : la compétition officielle (objectif, le Bayard d’Or), le prix Émile Cantillon qui met en évidence un premier long métrage et le prix Cinevox qui sera attribué par un jury de quatre cinéphiles au meilleur film belge de la manifestation. Sans oublier les prix individuels : scénario, réalisation, images, interprétation…

 

[Photo FIFF]


Si vous nous suivez depuis plusieurs mois, vous savez tout le bien que nous pensons de ce film récompensé à la semaine de la critique cannoise d’un Rail d’or et longuement acclamé sur la Croisette. Tous ceux qui l’ont vu sont d’accord : Hors les Murs a indiscutablement le profil pour glaner quelques précieuses récompenses à Namur.

 

[Photo FIFF]

 

 

 

Check Also

« Histoires d’Amérique: Food, Family and Philosophy »

La Quinzaine des Cinéastes rendait hommage cette année à Chantal Akerman, avec la projection de …