Halfweg : à mi-chemin entre l’enfer et le paradis.

Halfweg sera-t-il le prochain triomphe du cinéma flamand? C’est une probabilité puisqu’il s’agit du nouveau long métrage de Geoffrey Enthoven, Mariano Vanhoof et Pierre De Clercq, le trio qui se cachait derrière Hasta La Vista, un carton qui a largement les frontières belges pour déferler vers la France où il a attiré plus de 120.000 spectateurs. Pour un film belge francophone, c’est déjà bien. Alors, imaginez, pour un film flamand…

 

Tom Audenaert et Gilles De Schryver, deux des acteurs de Hasta La Vista tiennent à nouveau un rôle dans cette comédie souvent débridée, mais les personnages principaux sont cette fois campés par l’excellent Koen De Graeve (Tot Altijd) et Jurgen Delnaet, acteur très connu en Flandre pour apparaître au générique de nombreuses séries télévisées.

 

 

Côté féminin, on retrouve avec un évident plaisir Evelien Bosmans, l’héroïne mutine de Marina et Veerle Baetens, la Matthias Schoenaerts féminine qui affole la planète cinéma.

 

L’histoire et le ton d’Halfweg sont très particuliers : un homme fraîchement divorcé se terre, seul, dans sa vaste demeure où il espère se reconstruire. Pourtant, des circonstances totalement imprévues vont troubler sa quiétude. À la fois comédie loufoque, romance, histoire de revenants et thriller, Halfweg jongle avec les genres et s’amuse beaucoup de ses facéties inattendues.

 

 

Contrairement à Hasta La Vista où l’action faisait voyager ses personnages de la Belgique à l’Espagne, Halfweg a été filmé en un lieu unique, la célèbre Villa Carpentier, une maison Horta à Renaix. Un tournage qui a duré à peine 23 jours soit environ 30% de moins qu’un projet plus classique.

 
Pour vous faire une idée, n’hésitez pas à jeter un coup d’oeil sur la bande-annonce : ICI

 

Check Also

« Apple Cider Vinegar »: écouter les pierres

Dans Apple Cider Vinegar, Sofie Benoot revisite le film ethnographique en suivant une documentariste retraitée …