Fritkot, le retour

Fritkot de Manuel Poutte et Sarah Bachelart raconte la vie quotidienne d’une baraque à frites tenue par une « frituriste » au grand cœur, à Bruxelles. Cette institution typiquement belge, visée à la fois par les réglementations d’hygiène de l’UE et les édiles municipaux, qui la jugent disgracieuse, résiste vaillamment, à coups de « paquets » de frites dorées agrémentées d’indispensables sauces.

Lieu de rencontres improbables, de jour comme de nuit, elle réchauffe les cœurs solitaires, flics en service, oiseaux de nuit, bandes de jeunes en goguette, sportifs après l’effort, SDF…

Et si la Belgique « était faite de choses simples, de petits détails qui n’appartiennent qu’à nous et qui transgressent les problématiques régionales et linguistiques : une manière d’être avec autrui ? », s’interroge l’auteur.

 

Voici un savoureux extrait :

 

Check Also

« Chiennes de vie »: Xavier Seron & Arieh Worthalter

Rencontre avec Xavier Seron et Arieh Worthalter, réalisateur et interprète de Chiennes de vie, qui …