Deux films belges sélectionnés à Munich

Le festival de Munich, dont la 32e édition débute le 27 juin prochain, nous fait l’honneur d’accueillir deux longs métrages belges très différents. Dans la catégorie CineMaster, réservé aux grands noms du cinéma mondial, il présentera la dernière œuvre des Frères Dardenne.

 

Après leur sélection officielle à Cannes et une autre à Sydney, Jean-Pierre et Luc concourront ici pour tenter de décrocher le prix ARRI/OSRAM.

 

Notons que Deux Jours, une Nuit a franchi le cap des 400.000 spectateurs en France après une troisième semaine d’exploitation marquée par une baisse drastique de la fréquentation globale. Entre soleil brûlant et orage, nos voisins ont prudemment évité les salles obscures. L’arrivée de la Coupe du Monde ne devrait pas arranger les choses.

 

 

Un deuxième film belge sera présenté au public: L’éclat furtif de l’ombre.

Remarqué au festival de Rotterdam, puis à celui de Copenhague (CPH Pix), le film d’Alain-Pascal Housiaux et Patrick Dechesne est ici en compétition dans la section « International Independents ». Cette catégorie compétitive regroupe, selon les standards du festival, des cinéastes radicaux, uniques, inattendus et innovants.

 

Patrick Dechesne et Alain-Pascal Housiaux partagent une carrière de directeurs artistiques. Ils passent ici derrière la caméra pour la première fois avec un film qui suit le parcours d’Adisu, artisan pêcheur, fuyant les rives de son village mutilé.
Frappé dans ses liens identitaires, le jeune homme se perd dans la géologie fantasque de l’Éthiopie, son pays natal. Le film le retrouve quarante années plus tard dans une ville portuaire du Nord européen. Vieil homme devenu chauffeur de taxi, Adisu revisite le cœur de chaque nuit en recherche d’un instant d’amour perdu.

Check Also

« Histoires d’Amérique: Food, Family and Philosophy »

La Quinzaine des Cinéastes rendait hommage cette année à Chantal Akerman, avec la projection de …