FIFF 2013 : voici le jury du prix Cinevox !

À l’issue du FIFF, le Prix Cinevox récompensera le meilleur long métrage de fiction belge et inédit projeté au cours de la manifestation.

Pour connaître le principe du prix et la récompense qui le sanctionne, cliquez ICI et pour savoir dans le détail quels films sont en compétition ICI

Le prix est donc remis par un jury totalement indépendant, des producteurs… et de Cinevox. Il est composé de quatre cinéphiles non professionnels, mais assez passionnés pour voir tous les longs métrages belges (ils ont aussi accès aux autres films de la manifestation) et en discuter pour n’en choisir qu’un.

 

 

Pour structurer leur réflexion et stimuler les débats, le FIFF a fait appel à une présidente du jury, professionnelle, elle puisqu’il s’agit de Christine Pinchart qui officie comme chroniqueuse artistique sur les radios de la RTBF.

 

Comme l’an dernier, le jury est hétéroclite et équilibré: deux femmes et deux messieurs, des tranches d’âges et des intérêts différents, mais une même passion pour le ciné. Belge en l’occurrence.

 

Plus une manière assez efficace de distiller son enthousiasme que nous avons pu vérifier en lisant les critiques envoyées pour la sélection.

Les quatre membres sont donc :

 

 

 

Claire Veys – Histoire de l’Art – 30aine.

Autodidacte, en soif perpétuelle d’apprendre, Claire est fascinée par tout ce qui raconte des histoires : littérature, théâtre, cinéma, mais aussi photo, peintures, sculptures, bandes dessinées …

Aujourd’hui, après des études en histoire de l’art et quelques expériences dans différents milieux (théâtre, archéologie, librairies, …), elle refuse toujours de se ranger, de se restreindre. Elle tente à présent de donner corps à différents projets qui lui tiennent à cœur : écriture, photographie, collaborations artistiques …

Pas question de s’arrêter à un seul projet, à une seule idée ; le monde est grand. Et tout peut être intéressant, quand on le raconte bien…

Du 27 septembre au 3 octobre, elle apportera sa curiosité et sa passion au jury Cinevox. Elle a convaincu les organisateurs en offrant une longue critique circonstanciée d’Hasta La Vista

 

 

 

Ismael Joffroy Chandoutis – Français – INSAS – 25 ans

Voguant depuis  tout jeune en France, entre Lyon et Clermont-Ferrand, Ismael a d’abord découvert les grands classiques du cinéma à l’Institut Lumière, où     ses parents l’emmenaient régulièrement.

Mais c’est plus tard, en  se rendant au festival du court métrage de Clermont-Ferrand, qu’il est devenu amoureux du cinéma et particulièrement… du cinéma belge. Les courts de Jaco   Van Dormael, Nicolas Provost   ou Rémi Belvaux l’y ont subjugué.

En 2006, il remporte le 1er prix du 8e concours de la jeune critique cinématographique [le genre de récompense qui trace une carrière 😉 ] puis engrange deux diplômes supérieurs : un DEUG d’anglais et une licence en cinéma.

Membre du jury de la jeunesse à Cannes où il a remis un prix à Bouli Lanners pour Eldorado, il a ensuite rejoint l’Insas en section montage après une rencontre avec Olivier Smolders. L’an dernier, il a remporté un autre prix d’écriture critique organisé par Cinergie. Pour attirer l’attention des sélectionneurs du FIFF, il a proposé une critique des Géants.

 

 

 

Olivia Pirmez – romaniste – 24 ans – Charleroi

Olivia Pirmez est romaniste et … cinéphile. Enthousiaste à l’idée de découvrir de nouvelles perles cinématographiques, elle participe depuis plusieurs années au FIFF.  Son coup de cœur de l’année passée fut Des Morceaux de moi signé par Nolwenn Lemesle. Selon cette Carolo bon teint, le cinéma belge est une passion qui se partage ! Ainsi, au cours d’un stage d’enseignement, elle a initié ses élèves à la critique cinématographique en se basant sur le film Les Barons, de Nabil Ben Yadir.  C’est pourtant ici en analysant A perdre la Raison de Jaochim Lafosse qu’elle a gagné son billet pour le jury Cinevox. En réalité, son rêve professionnel est de mettre l’écriture au service du septième art en devenant… critique de cinéma ! Avis aux amateurs. Sera-t-elle la Ludivine Mathonet (devenue critique à l’Avenir) de l’édition 2013?

 

 

 

Philippe Baugnet – gérant indépendant – 51 ans – Namur

Philippe Baugniet est né le 27 juillet 1962. Ce sera donc l’honorable vétéran du jury Cinevox 2013 au FIFF.

 

Gérant indépendant de plusieurs sociétés namuroises actives dans l’immobilier et l’automobile, il est passionné de cinéma et a participé au tournage de plusieurs longs métrages ou téléfilms en tant que prestataire de services (location voitures) comme le Scaphandre et le papillon, Toutes peines confondues, Jeunesse sans dieux de Josée Dayan…etc.

Dans des magazines spécialisés, il a exercé la profession de journaliste sportif (automobile) jusqu’en 1985 en qualité de rédacteur.

Le coup de cœur qu’il a tenu à défendre auprès des organisateurs concernait La Régate de Bernard Bellefroid, prix du public au FIFF en 2010.

 

Check Also

Le BRIFF ouvre avec « Le Procès du chien »… et François Damiens!

Le Brussels International Film Festival vient d’annoncer son film d’ouverture, le premier film de la …