Festival du Film d’Amour de Mons: demandez le programme!

Le Festival International du Film d’Amour de Mons met depuis plus de 30 ans l’amour à l’honneur, sous toutes ses formes et toutes ses incarnations. Balayant de son regard curieux et attentif les cinématographies du monde entier, le Festival donne également l’occasion de découvrir chaque année des films belges en avant-première.

 

 

 

En compétition internationale, on retrouvera ainsi Mon Ange, le nouveau film de Harry Cleven, que l’on n’avait plus vu depuis Trouble en 2005. Faisant suite à la mystérieuse disparition de son compagnon, Louise, accablée par le chagrin, est internée dans un asile psychiatrique. Dans le plus grand secret, elle met au monde un petit garçon, qu’elle prénomme Mon Ange, doté d’une incroyable singularité : il est invisible. Louise impose à Mon Ange de ne jamais se dévoiler au monde, trop impitoyable face à la différence. Mais, un jour, Mon Ange fait la rencontre de Madeleine, une petite fille aveugle, dont il tombe éperdument amoureux…

Cette histoire d’amour fantastique promet de s’imposer par une histoire hors du commun et du temps, et une esthétique forte, que l’on doit notamment à la jeune chef op’ Juliette Van Dormael, qui vient de recevoir le Prix du Meilleur chef op débutant lors du prestigieux Festival polonais Camerimage, dédié à la direction photo, et elle est également nommée pour les ASC Spotlight Award.

 

 

 

Le Festival de Mons sera également l’occasion de découvrir en avant-première avant sa sortie en Belgique Chez Nous, le nouveau film coup de poing de Lucas Belvaux. On y retrouve une Emilie Dequenne plus combative que jamais, qui va devoir choisir ses batailles. Elle y incarne Pauline, infirmière à domicile, entre Lens et Lille, qui s’occupe seule de ses deux enfants et de son père ancien métallurgiste. Dévouée et généreuse, tous ses patients l’aiment et comptent sur elle. Profitant de sa popularité, les dirigeants d’un parti extrémiste vont lui proposer d’être leur candidate aux prochaines municipales. En cette période électorale, le film fait déjà grand bruit en France, les dirigeants du Front National lui ayant d’ores et déjà jeté l’anathème avant même de l’avoir vu.

 

 

 

On vous en a déjà longuement parlé, avant sa sortie le 15 mars prochain, et après sa projection exceptionnelle ce samedi dans le cadre du Cinevox Happening spécial Magritte, Paris Pieds Nus, cette délicieuse histoire d’amour burlesque mise en scène par le couple à la ville comme à l’écran Abel & Gordon, sera projeté au Festival de Mons le jour de la Saint-Valentin, rien que ça.

 

 

 

Dans un tout autre registre, le Festival sera aussi l’occasion de découvrir le bouleversant Noces de Stephan Streker (l’objet de notre capsule actuellement en salle). Noces conte le destin de Zahira, une jeune Belgo-pakistanaise, qui souhaite garder l’enfant qu’elle porte, contre l’avis de ses parents, qui nourrissent d’autres projets pour elle. Comme sa sœur ainée, elle épousera un Pakistanais de leur choix. Partagée entre son désir d’indépendance et le devoir d’honorer les traditions culturelles de sa famille, elle devra décider quels sacrifices elle est prête à faire. Elle compte pour cela sur l’aide de son frère ainé, Amir, et de son amie d’enfance, Aurore. Le film sortira le 8 mars prochain dans les salles belges.

 

 

 

Enfin, le Festival de Mons programmera également Sprakeloos, le nouveau film de la comédienne flamande Hilde Van Mieghem (Smoorverliefd), une adaptation d’un livre du célèbre écrivain flamand Tom Lanoye, qui sortira le 15 mars prochain. Le film se penche sur la trajectoire de Jan Meerman, auteur à succès dont la vie est bouleversée lorsque sa mère est soudainement victime d’une attaque d’apoplexie. Cette flamboyante et très énergique dame perd lentement l’usage de la parole. Son langage se résume, dès lors, à des cris et à un incompréhensible charabia. Dans cette difficile période, l’écrivain doit également respecter le délai de livraison de son nouveau roman à son éditeur. Cet accident dans la vie de sa mère entraîne Jan dans un questionnement sur sa propre existence et ses priorités littéraires.

 

 

Le Festival de Mons, c’est aussi une compétition consacrée aux courts métrages belges, au sein de laquelle on retrouvera les films suivants: A l’arraché d’Emmanuelle Nicot; Ce qui échappe d’Ely Chevillot, Crazy Sheep de Mathias Desmarres; Créatures de Camille Mol; Fugazi de Laurent Michelet; Les Dauphines de Juliette Klinke; Mourad et Sophie de Pierre Bouquet; Tout Moka de Christine Grulois; et Un grand silence de Julie Gourdain.

 

L’intégralité de la programmation est disponible sur le site du festival.

Check Also

LUKA_SET_03_Jonas Smulders_Photo by Carl De Keyzer

« Luka », traverser le désert

Jessica Woodworth propose avec son nouveau long métrage, Luka, une vision habitée du classique de …