Festival de Toronto : quatre longs métrages belges rejoignent Les Chevaliers Blancs

Le festival de Toronto (TIFF) qui se déroulera du 10 au 20 septembre sera particulièrement belge cette année avec une série de Premières mondiales et quelques Premières américaines.

On savait déjà que Les Chevaliers Blancs de Joachim Lafosse serait diffusé en compétition officielle (lire ICI). On savait aussi que d’autres films s’ajouteraient à cette liste. 

 

Ce sera notamment le cas de Keeper, le premier long métrage de Guillaume Senez qui vient d’être présenté en Première mondiale dans la section Cinéastes du présent du Festival du Film de Locarno. Outre une série de critiques dithyrambiques, il y a brillamment décroché le Label Europa Cinemas.

 

 

Pour rappel, le film dont nous vous parlons depuis de longs mois maintenant raconte l’histoire de Maxime (Kacey Mottet-Klein) et Mélanie (Galatea Bellugi), 15 ans, à peine sortis de l’enfance. Un jour, Mélanie découvre qu’elle est enceinte. Maxime veut garder l’enfant à tout prix.

 

 

Chantal Akerman fera également la route de Locarno à Toronto : No home movie y sera présenté dans la section Wavelenghts. Un documentaire intime qu’elle présente en ces termes: « Parce que ce film est avant tout un film sur ma mère, ma mère qui n’est plus. Sur cette femme arrivée en Belgique en 1938 fuyant la Pologne, les pogroms et les exactions. Cette femme qu’on ne voit que dans son appartement. Un appartement à Bruxelles. Un film sur le monde qui bouge et que ma mère ne voit pas. »

 

Deux autres longs métrages belges seront aussi diffusés au Canada : D’Ardennen, le premier essai long format de Robin Pront et Black, le deuxième film d’Adil El Arbi et Bilall Fallah, seront projetés en « Première mondiale » dans le cadre du programme ‘Discovery’, comme Keeper.

 

 

D’Ardennen  s’ouvre sur un homejacking violent qui tourne mal. L’un des deux agresseurs, Dave (Jeroen Perceval), s’enfuit en laissant son frère Kenneth (Kevin Janssens) derrière lui. Quatre ans plus tard, Kenneth sort de prison mais les choses ont changé. Dave s’est rangé et tente d’aider son frère. Il se sent hélas impuissant face aux tentatives désespérées de Kenneth pour reconquérir son ex Sylvie (Veerle Baetens).

Un mois après Toronto, le film fera également l’ouverture du Festival de Gand le 13 octobre.

 

 

Après le sulfureux Image, découvert l’automne dernier et qui a connu un fort joli succès au box office belge, le duo de réalisateurs Adil El Arbi et Bilall Fallah est déjà de retour avec Black qui s’inspire du roman éponyme de Dirk Bracke ainsi que de Back du même auteur.

Mavela, une jeune bruxelloise de 15 ans, vient de rejoindre les Black Bronx, une bande de jeunes blacks. Un peu plus tard, elle tombe éperdument amoureuse de Marwan, un jeune marocain d’une bande rivale. Le dilemme est cruel : elle va devoir choisir entre la loyauté à sa bande et l’amour. Les rôles sont interprétés par des comédiens qui font leurs premiers pas au cinéma, notamment Martha Canga Antonio et Aboubakr Bensaïhi.

 

Le programme de courts métrages ‘Short Cuts’ accueillera la projection du film d’animation Het paradijs de Laura Vandewynckel. Ce film d’animation en stop motion, qu’on a découvert lors de la nuit du Palmarès dans toutes les salles consacrées à l’événement, est une réflexion critique sur le tourisme et les mouvements migratoires. Il a déjà été présenté à la Cinéfondation de Cannes cette année et le film a valu une Wildcard du VAF à sa réalisatrice.

Check Also

La-Nuit-Se-Traine

Bande-annonce: « La Nuit se traine » de Michiel Blanchart

Découvrez la bande-annonce de La Nuit se traine, premier long métrage du cinéaste belge Michiel …