Festival de Cannes : avec Matthias Schoenaerts et Pauline Burlet

Comme convenu, la première grande conférence de presse très attendue de l’édition 2013 du Festival de Cannes a eu lieu à 11h ce jeudi 18 avril. L’occasion de découvrir l’essentiel des films retenus en sélection officielle, en compétition ou non, et dans la section Un Certain Regard.

 

Contrairement aux deux éditions précédentes où les frères Dardenne, Bouli Lanners ou Joachim Lafosse figuraient clairement comme de gros candidats potentiels, aucune coproduction belge majoritaire ne semblait cette année en mesure de figurer dans la section reine.

1858 films de plus d’une heure, produits à travers le monde ont été soumis aux sélectionneurs depuis juin 2012. C’est assez dire  que la lutte fut sans pitié.

 

[Photo d’ouverture : Thierry Fremaux et Gilles Jacob sur la scène de l’UGC Normandie pour la conférence de presse]

 

 

 

 

 

Bref, quelques  longs métrages ont de belles chances d’être sélectionnés dans les sections parallèles, à la Quinzaine des Réalisateurs, ou à la Semaine de la Critique (sélections annoncées lundi 22 et mardi 23), mais pour la Grande-Messe qui fait délirer les médias, il faudra attendre l’an prochain et le nouvel opus des frères avec une Marion Cotillard qui attend une grande consécration sur la Croisette.

 

 

 

Pour cette édition, on tablait donc plutôt sur la présence d’une ou deux coproductions minoritaires et de l’un ou l’autre film avec quelques acteurs du cru.

 

 

C’est le cas de Matthias Schoenaerts qui sera à l’affiche de Blood Ties de Guillaume Canet proposé hors compétition. Il y sera rejoint par son copain de RundskopJeroen Perceval en compétition dans le film néerlandais Borgman d’Alex van Warmerdam. Plus surprenant: Johan Leysen (The Spiral) est à l’affiche de Jeune et Jolie, le nouveau film de François Ozon, en compétition.

 

Valeur montante du cinéma belge francophone, Catherine Salée (Mobile Home) sera, elle aussi; de la partie puisqu’elle fait partie de l’équipe de La vie d’Adèle (ex-Le Bleu est une couleur chaude) d’Abdellatif Kechiche, coproduit en Belgique par Scope.

 

 

Et, sonnez trompettes, comme attendu, Pauline Burlet sera également sur la Croisette pour défendre Le Passé, nouveau film d’Asghar Farhadi qui a remporté toutes les récompenses imaginables en 2011 avec Une Séparation (Ours d’or, Oscar, César, Bafta, etc.). Le réalisateur iranien a réuni Berenice Bejo, Tahar Rahim (A Perdre la Raison) dans un thriller psychologique dont personne ne sait rien, sinon que le mystère tourne autour du personnage de la fille de Béjo (jolie ressemblance), interprété par la Môme Burlet, Montoise bon teint, désormais grand espoir du cinéma… mondial (découvrez déjà la bande-annonce ICI).

Elle sera une de nos plus belles ambassadrices sur les marches du Palais.

 

Check Also

« Histoires d’Amérique: Food, Family and Philosophy »

La Quinzaine des Cinéastes rendait hommage cette année à Chantal Akerman, avec la projection de …