Samedi, les Ensors du cinéma flamand

Le Film festival d’Ostende bat son plein. Au menu, avant-premières, compétition, rétrospectives, débats, mais aussi, la remise des Ensors du cinéma flamand qui se déroulera samedi 20 en soirée. Pour la première fois, ce gala sera retransmis en direct sur la chaîne Telenet « Star PRIME HD ».

 

Les Ensors du cinéma flamand, ex-vlaamse filmprijzen sont l’équivalent flamand des Magritte du cinéma. Ou peu s’en faut. Contrairement à ce qui se passe dans les autres pays, ces prix ne sont pas décernés à l’issue d’un vote classique en deux tours accessibles à l’ensemble de la profession, mais bien, à la manière d’un festival, par un jury composé de personnalités flamandes liées d’une manière ou d’une autre au cinéma.

 

Le jury des Ensors, présidé par Bart De Pauw s’est réuni pour la première fois le samedi 9 août. L’objectif était de décider quels films sortis depuis le dernier festival d’Ostende seraient nominés à la prochaine cérémonie des Ensors. Samedi, ils remettront les prix aux différents lauréats.

 

Pas de vote public? Un jury réunis à huis clos?
On pourrait croire que cette façon de procéder pose problème, mais pas du tout : depuis la création du prix, tout se passe admirablement bien et les récents palmarès n’ont jamais suscité la moindre contestation.

 

 

L’an dernier,  The broken Circle Breakdown  a logiquement dominé le palmarès ne laissant que des miettes à la concurrence. Offline tira néanmoins son épingle du jeu avec deux prix pour ses acteurs masculins: Wim Willaert et Mourade Zeguendi.

À l’image du FIFF namurois qui débutera peu après sa clôture, le Filmfestival d’Oostende est soutenu par BNP Paribas Fortis avec Cinevox en sponsor privilégié de la manifestation. Vous pourrez naturellement suivre sur notre page Facebook les grands moments de cette cérémonie des Ensors. La page flamande devrait être encore un peu plus animée sur le sujet, donc n’hésitez pas à aller y chercher des infos (en V.O.)

 

 

Les nominés ont été sélectionnés par un jury une nouvelle fois placé sous la présidence du réalisateur et scénariste Bart De Pauw. À ses côtés, le producteur Dries Phlypo, le cinéaste et présentateur de télé Erik Van Looy, le scénariste Christophe Dirickx, le chef op Stijn van der Veken, la costumière Kristin Van Passel, l’acteur et réalisateur Tom Van Dyck, le critique Stefaan Werbrouck, la chanteuse Geike Arnaert et l’actrice Anemone Valcke.

 

 

Au-delà des titres des films retenus, un grand vainqueur se dessine d’emblée: il s’agit de Peter Bouckaert, producteur virtuose et patron d’Eyeworks/Warner Belgique puisque les trois films qui se taillent la part du lion ont été supervisés par lui: il a ainsi récolté 23 nominations. Et même 24 si on retient qu’il a aussi été associé à la production de Labyrinthus avec Savage Films.
Quoi qu’il arrive samedi, il aura marqué de son empreinte cette année avec des films plébiscités par les professionnels donc, mais aussi (et surtout) par le public.

 

 

Sans grande surprise, un des deux champions, des nominations 2014 est Marina de Stijn Coninx que Cinevox vous a proposé en hyper exclu lors des Film days 2013. Contre l’avis général, nous avions pronostiqué une carrière formidable pour le film et l’histoire nous a donné raison (on adore ça). Plus de 500.000 spectateurs dans les salles et aujourd’hui huit nominations aux Ensors. Wonderful, comme on dit en Wallonie.

 

 

Het Vonnis, autre très grand succès au box-office flamand, que nous avons également défendu bec et ongle contre pas mal d’autres plumes, s’offre pour sa part sept nominations, mais la surprise (relative) vient de The Behandeling. Adapté d’un roman très noir de Mo Hayder ce thriller qui a connu une carrière en salles un peu moins faste a été cité à huit reprises. La Magic Peter touch.

 

 

Face à cette démonstration de force inédite dans l’histoire des Ensors, I’m The Same, I’m Another et Flying Home tirent quand même leur épingle du jeu avec respectivement 5 et 4 nominations.

 

 

Halfweg, Los Flamencos, Drift et Labyrinthus complètent la liste avec, chacun, une nomination à leur actif.

 

Si on dissèque un peu les différentes catégories, on note que les trois films en compétition pour le meilleur film sont Marina, Het Vonnis en I’m The Same, I’m Another.

Pour le meilleur réalisateur, c’est un trio 100% Eyeworks qui va s’affronter : Jan Verheyen (Het Vonnis), Stijn Coninx (Marina) et Hans Herbots (De Behandeling)

 

 

Matteo Simoni (Marina) va disputer le titre de meilleur acteur à l’exceptionnel Koen De Bouw (Het Vonnis) et à Jurgen Delnaet (Halfweg) tandis que la tonique Evelien Bosmans (Marina), affronte Charlotte de Bruyne (Flying Home) et Kimke Desart (I’m the Same, I’m Another) au rayon « meilleure actrice ».

 

Nos pronostics ? Après la razzia The Broken Circle Breakdown en 2013, nous imaginons bien un éparpillement des récompenses tout à fait possible ici puisque les prix seront attribués après une délibération collective.

Contrairement aux Magritte du cinéma belge où les trophées sont décidés par des votes anonymes qui empêchent toute réflexion stratégique globale, les Ensors 2014 pourrait ainsi célébrer la bonne santé du cinéma flamand à travers ses diversités et l’enthousiasme qu’il suscite auprès du public. A vérifier sur place… La soirée du 20 septembre promet d’être très animée du côté d’Ostende.

Check Also

Capsule #123: « Il pleut dans la maison »

Ce mois-ci dans We Love Cinema, rendez-vous avec l’équipe de Il pleut dans la maison: …