Ensors 2013 : razzia de The Broken Circle Breakdown, triomphe de Mourade Zeguendi !

Ce samedi soir, le Festival du film d’Ostende (FFO) accueillait une nouvelle fois la remise des Ensors, les Magritte du cinéma flamand. Une cérémonie festive très prisée par les professionnels où les prix sont décernés par un jury de spécialistes réunis en huis clos. Comme dans un festival.

Théoriquement c’est The Broken Circle Breakdown qui devrait rafler la plupart des statuettes, mais on n’est jamais à l’abri d’une surprise.

 

[photos de Pieter Clicteur]

 

 

 

 

Si Veerle Baetens remporte très logiquement l’Ensor qui couronne la meilleure prestation féminine pour son interprétation magistrale de femme brisée dans The Broken Circle Breakdown (elle est devenue une véritable icône en Flandre), son compère Johan Heldenbergh pourtant maître de cérémonie du festival est ainsi coiffé sur le poteau par Wim Willaert acteur principal du film Offline. Étonnant? Pas vraiment :  nous l’avions laissé entendre ICI, c’était une hypothèse très crédible.

 

Offline pouvait-il être le film-surprise des Ensors? C’est en tous cas lui qui décroche d’emblée le prix du meilleur scénario de l’année.

 

Bon, trêve de suspense, c’est bien The Broken Circle Breakdown qui sera néanmoins la star de la soirée: film de l’année, meilleure réalisation (Felix Van Groeningen),  meilleur montage (Nico Leunen), meilleure musique (Bjorn Eriksson), meilleure image (Ruben Impens), meilleurs costumes (An Lauwery), meilleure direction artistique (Kurt Rigolle) et Industry Award !

Ca nous fait neuf Ensors. Carton plein historique !

 

 

Offline, pourtant, n’avait pas dit son dernier mot. C’est même pour nous une des meilleures surprises de la soirée: l’excellent Mourade Zeguendi, nommé pour un second rôle, remporte l’Ensor.

 

 

Comme nous vous l’expliquions hier, seuls les films majoritairement produits en Flandre concourent aux Ensors. Matthias Schoenaerts, par exemple, ne peut pas gagner un Ensor pour De Rouille et d’Os. Par contre Mourade, Bruxellois francophone peut très bien s’imposer s’il joue dans un film flamand. C’est exactement ce qui lui est arrivé.

Une consécration que nous fêterons avec lui jeudi lors de l’avant-première de Morrocan Gigolos au Kinepolis puisqu’il figure parmi nos invités. Une standing ovation s’imposera !

 

 

Trois films francophones étaient en lice pour remporter l’Ensor de la meilleure coproduction entre la Flandre et la Fédération Wallonie-Bruxelles. Et là, c’est Tango Libre qui a tiré son épingle du jeu.

Les derniers prix ont été remis à Barbara Sarafian (Brasserie Romantiek), meilleur second rôle féminin , à Charlotte De Bruyne (Little Black Spiders), meilleur espoir et à The Sound Of Belgium (meilleur documentaire).

 

 

Pour mémoire Betty’s Blues de Rémi Vandenitte avait reçu hier l’Ensor du meilleur court métrage d’animation, tandis que Tweesprong de Wouter Bovijn remportait l’Ensor du meilleur court métrage au nez et à la barbe de Mont-Blanc (présent à Cannes) et de Dood van een Schaduw (distingué partout à travers le monde).

 

Notons encore que le monteur Nico Leunen nommé pour deux films a remporté le prix spécial de la communauté flamande.

Check Also

Contrechamps, Festival de films de cinéastes afrodescendant·es

Cineflagey organise le 17 et le 18 juin prochains un festival consacré à la production …