Ensors 2013 : qui peut battre The Broken Circle Breakdown?

Le Festival du film d’Ostende a commencé dans l’enthousiasme général vendredi dernier avec la première mondiale du film flamand Los Flamencos. Toute cette semaine, des tas de films venus des quatre coins de la planète ont été proposés dans plusieurs salles de la perle du Littoral. 

Quelques longs métrages produits en Fédération Wallonie-Bruxelles étaient naturellement au programme : Le Sac de Farine de Kadija Leclere, mais aussi Vijay and I de Sam Garbarski et en première belge, La Tendresse de Marion Hänsel qui a été projeté deux fois au Kinepolis Ostende dans des salles où tous les tickets avaient été vendus bien avant la séance. De très bon augure pour la suite ! En marge de sa nomination aux Ensors (on y revient), Le Monde nous appartient a également été à l’honneur sur la côte, avec en apéro un mini concert intimiste d’Ozark Henri.

 

[[photo d’ouverture par Pieter Clicteur]

 

Pour la première fois, le FFO s’offre cette année une compétition internationale. Baptisée Look, elle se proposait de récompenser les œuvres retenues à travers quelques catégories inhabituelles : Production Design, Costume Design, maquillages, effets visuels et meilleure photographie.

 

L’équipe de Tot Altijd, grand vainqueur des Ensors 2012 [photo Pieter Clicteur] 

 

 

Mais le Festival d’Ostende est aussi l’occasion pour les professionnels du nord du pays de remettre leurs récompenses annuelles : les Ensors du cinéma flamand, ex-vlaamse filmprijzen. L’équivalent flamand des Magritte du cinéma. Ou peu s’en faut.

 

Pour rappel, ces prix ne sont pas décernés à l’issue d’un vote classique en deux tours accessibles à l’ensemble de la profession, mais bien, à la manière d’un festival, par un jury composés de personnalités flamandes plus ou moins liées au cinéma… et parfois à certains films nominés. Cela dit, no problemo ici : tout se passe bien et les récents palmarès n’ont jamais suscité la moindre contestation. Heureux les professionnels flamands…

 

 

Le jury 2013 des Ensors est présidé par Bart De Pauw (Quiz me Quick, Loft). Il s’agit la troisième (!) prestation de cette figure de proue de la culture flamande (photo ci-dessus). Il est ici flanqué de Lou Berghmans (Salamander, Groenten uit Balen), Peter Bouckaert (Marina, Dossier K), Rick De Leeuw (Tröckener Kecks en TV figuur), Sarah-Malin Gozin (scenariste Clan), Kevin Janssens (Quiz me Quick, Smoorverliefd), Jan Matthys (In Vlaamse Velden, de Smaak van de Keyser) Maaike Neuville (Van Vlees en Bloed en Clan) et Mike Verdrengh (De Rodenburgs en Salamander).
Ces jurés devront se mettre d’accord pour élire les lauréats dans 13 catégories. Neuf films de fiction, majoritairement produits en Flandre étaient sur la ligne de départ.
Un choix plus restreint que dans le Sud du pays, donc. Mais là non plus, ça ne pose aucun problème, ça ne provoque aucun sarcasme.

 

Les films entrant en considération pour les Ensors 2013 étaient donc  Bingo (Rudy Van den Bossche), Brasserie Romantique (Joël Vanhoebrouck), Crimi Clowns, The Movie (Luc Wyns), Frits en Franky (Marc Punt), Het Vijfde Seizoen (Peter Brosens en Jessica Woodworth), Kid (Fien Troch),  Little Black Spiders (Patrice Toye), Offline (Peter Monsaert) et, last but not least, The Broken Circle Breakdown (Felix Van Groeningen)

 

À l’issue des discussions préliminaires effectuées cet été, les trois films retenus pour concourir pour le titre de meilleur film de l’année sont Kid, Offline et The Broken Circle Breakdown.

 

 

C’est Little Black Spiders non repris dans cette catégorie qui a emmagasiné le nombre record de nominations : 11 au total parmi lesquelles on note des citations pour Patrice Toye (réalisation), Charlotte De Bruyne (actrice et meilleur espoir), Line Pillet (meilleur espoir) en Richard van Oosterhout (meilleure image).

 

 

The Broken Circle Breakdown, grand favori de cette édition n’est naturellement pas loin avec 10 nominations. On serait étonné qu’il ne décroche par au moins trois des quatre principales: film, mise en scène (Felix Van Groeningen), acteur (Johan Heldenbergh) et actrice (Veerle Baetens).

 

 

La surprise de cette édition (et ce n’est peut-être pas fini), ce sont sans doute les sept nominations recueillies par Offline, tout premier long métrage de Peter Monsaert : on le retrouve notamment dans les quatre catégories reines. Wim Willaert, épinglé parmi les meilleurs acteurs, sera d’ailleurs l’adversaire le plus redoutable de Johan Heldenbergh. Avec une réelle chance de l’emporter

 

 

Kid de Fien Troch a glané six nominations, notamment dans les catégories « meilleur film » et « meilleur espoir » (Bent Simons).  Parmi les autres noms retenus, on épinglera par exemple Barbara Sarafian et Matthijs Scheepers (Brasserie Romantique) ou Manou Kersting dans Crimi Clowns.

 

 

Comme chaque année un Ensor de la meilleure coproduction avec la fédération Wallonie-Bruxelles sera également attribué à un film francophone. Les trois œuvres retenues dans cette catégorie sont Le Sac de Farine, Tango Libre et Le Monde nous appartient.

 

 

Contrairement au règlement des Magritte, les Ensors ne puisent leurs autres nominations que dans les films majoritaires. Ce qui explique qu’Ozark Henry n’a pas été retenu malgré la somptueuse bande originale qu’il composée pour le film de Stephan Streker et que Jan Hammenecker par exemple n’est pas parmi les meilleurs acteurs malgré sa brillante performance dans Tango Libre.

 

 

À l’inverse, on découvre un acteur francophone dans le trio des acteurs nommés pour le meilleur second rôle. Mourade Zeguendi qu’on retrouvera bientôt dans notre série « Les nouveaux visages du cinéma belge » a été épinglé pour sa performance dans Offline. Une preuve supplémentaire que cet acteur est formidablement polyvalent. Tous nos vœux l’accompagnent !

 

 

La semaine dernière le Festival a également révélé le nom des films retenus dans les catégories « meilleur documentaire », « meilleur court métrage » et « meilleur film d’animation ».

 

Les Ensors seront remis samedi en soirée à l’occasion d’une soirée festive. On vous en reparle dans la foulée.

 

 

Toutes les nominations.

 

Meilleur Film

THE BROKEN CIRCLE BREAKDOWN – KID – OFFLINE

 

Meilleure réalisation

FELIX VAN GROENINGEN ( THE BROKEN CIRCLE BREAKDOWN) – PETER MONSAERT (OFFLINE) – PATRICE TOYE (LITTLE BLACK SPIDERS)

 

Meilleur scénario

CARL JOOS/ FELIX VAN GROENINGEN (THE BROKEN CIRCLE BREAKDOWN) – DOMINIQUE WILLAERT/ PETER MONSAERT/TOM DUPONT ( OFFLINE) – INA VANDEWIJER / PATRICE TOYE (LITTLE BLACK SPIDERS)

 

Meilleur acteur

JOHAN HELDENBERGH (THE BROKEN CIRCLE BREAKDOWN) – WIM WILLAERT (OFFLINE) – BENT SIMONS (KID)

 

Meilleure actrice

VEERLE BAETENS (THE BROKEN CIRCLE BREAKDOWN) – ANEMONE VALCKE (OFFLINE) – CHARLOTTE DE BRUYNE (LITTLE BLACK SPIDERS)

 

 

 

Meilleur acteur dans un rôle secondaire

MATHIJS SCHEEPERS (BRASSERIE ROMANTIEK) – MOURADE ZEGUENDI ( OFFLINE) – MANOU KERSTING (CRIMI CLOWNS)

 

Meilleure actrice dans un rôle secondaire

BARBARA SARAFIAN (BRASSERIE ROMANTIEK) – MARJAN DE SCHUTTER (LITTLE BLACK SPIDERS) – INEKE NIJSSEN (LITTLE BLACK SPIDERS)

 

Meilleur espoir

CHARLOTTE DE BRUYNE (LITTLE BLACK SPIDERS) – LINE PILLET (LITTLE BLACK SPIDERS) – BENT SIMONS (KID)

 

Meilleure image

RUBENS IMPENS (THE BROKEN CIRCLE BREAKDOWN)  – HANS BRUCH JR. (HET VIJFDE SEIZOEN) – RICHARD VAN OOSTERHOUT (LITTLE BLACK SPIDERS)

 

Meilleure musique

BJORN ERIKSSON (THE BROKEN CIRCLE BREAKDOWN) – JOHN PARISH (LITTLE BLACK SPIDERS)- SENJAN JANSEN (KID)

 

Meilleur montage

NICO LEUNEN (THE BROKEN CIRCLE BREAKDOWN)  – ALAIN DESSAUVAGE (OFFLINE) – NICO LEUNEN (KID)

 

Meilleurs costumes

ANN LAUWERYS (THE BROKEN CIRCLE BREAKDOWN) – YAN TAX (LITTLE BLACK SPIDERS) – JUDITH VAN HERCK (KID)

 

 

 

Meilleure direction artistique

KURT RIGOLLE ( THE BROKEN CIRCLE BREAKDOWN)  -VINCENT DE PATER (LITTLE BLACK SPIDERS) – KURT LOYENS (FRITS EN FRANKY)

 

Meilleure coproduction

 

TANGO LIBRE – LE SAC DE FARINE – LE MONDE NOUS APPARTIENT

 

Meilleur film d’animation :

BETTY BLUES – KASSA 9 – 850 MÈTRES

 

Meilleur court métrage

DOOD VAN EEN SCHADUW – MONT BLANC – TWEESPONG

 

Meilleur documentaire

THE SOUND OF BEGIUM – THE ART OF BECOMING – DRY BRANCHES OF IRAN

 

 

Check Also

Jaco Van Dormael planche sur « The Magician of Auschwitz »

Jaco Van Dormael bientôt de retour? C’est en tous cas ce qu’annonce la société de …