Duelles à Bruxelles

Olivier Masset-Depasse est rapidement devenu un des noms à suivre dans le petit monde du cinéma belge.

Deux courts métrages (Chambre froide et Dans l’ombre) ont titillé les imaginations avant que Cages puis Illégal confirment en long format que le jeune réalisateur était une pépite, maîtrisant à la fois le film social révoltant et le drame psychologique tendu.

 

Depuis le début de sa carrière, cet homme charmant, bourré de talents, inventif et captivant, engagé… et engageant, s’est toujours appuyé sur les prestations intenses de sa compagne, Anne Coesens, justement couronnée d’un Magritte de la meilleure interprétation féminine en 2011 pour Illégal, le premier de l’histoire donc.

 

(la photo d’ouverture a été prise à l’issue de la cérémonie des Magritte 2012 – copyright Cinevox/PP)

 

 

Ces cinq dernières années, alors que ses contemporains Bouli Lanners ou Joachim Lafosse continuaient d’égrener leurs films, eux aussi produits par Versus, Olivier s’est « contenté » d’un seul long métrage de télé, fort réussi cela dit : Sanctuaire plongeait ses racines dans les eighties et la lutte armée menée par l’ETA contre le gouvernement espagnol. En tête d’affiche, un formidable Jérémie Renier, conseiller de l’Elysée timide, mais combatif, amené à discuter avec un des leaders de l’ETA pour que cessent les attentats.

Depuis quelques années, le retour d’Olivier Masset-Depasse au cinéma était donc fort attendu. On évoqua d’abord un premier projet sur une histoire de faux passeports liée à un pays de l’est, puis un thriller baptisé Irremplaçable….
C’est finalement sous le titre Duelles (aussi formidable que pertinent, vous verrez) que le premier clap de ce troisième long retentira début octobre dans la région bruxelloise.

 

 [En 2016, Anne Coesens a remporté le Magritte de l meilleure actrice dans un second rôle pour Tous les chats sont gris – Copyright Cinevox/PP 2016]

 

Comme on ne change pas une équipe qui défie le temps, Olivier a à nouveau confié un des deux rôles principaux à la douce et captivante Anne Coesens que le grand public a appris à connaître grâce à sa superbe prestation dans La Trêve. Face à elle, une adversaire de taille, la star flamande (qui devrait bientôt emménager en Wallonie cela dit), Veerle Baetens.

De plus en plus souvent présente sur les plateaux francophones (on attend de la voir dans la série d’Hervé Hadmar, Au-delà des murs sur Arte), Veerle viendra ici étrenner son Magritte de la meilleure actrice 2016 (le dernier en date donc) dans une confrontation tendue qui réserve au spectateur des émotions très fortes et des surprises en cascades.

 

[En février 2016, Veerle Baetens a reçu le Magritte de la meilleure actrice – Copyright Cinevox/PP 2016]

 

Il est encore trop tôt pour vous confier quoi que ce soit du sujet, mais sachez que Duelles s’inscrit dans le registre du thriller psychologique qui vous tiendra en haleine jusqu’à la dernière image (promis juré).

Les Liégeois de Versus sont bien sûr aux commandes de cette nouvelle production avec les Français d’Haut et Court tandis que Giordano Gederlini a coécrit avec le réalisateur, le scénario adapté (librement, mais fidèlement) du roman Derrière la haine de Barbara Abel.

Une sortie via O’Brother peut être raisonnablement attendue mi-2017.
 

Check Also

« La Peine », immersion en prison

Cédric Gerbehaye propose avec La Peine, son premier long métrage documentaire, une immersion aussi rare …