Du 5 au 12 décembre : le soleil au Botanique

Knock knock ! L’hiver est à nos portes, mais le Festival du Cinéma Méditerranéen de Bruxelles revient pour nous réchauffer le cœur avec ses images épicées et ses ambiances festives.

Cette année, la manifestation fête ses 25 ans d’existence et sa 14e édition. Il se tiendra du 5 au 12 décembre au Botanique.

 

D’année en année, l’évènement s’est constitué un public fidèle, curieux et multiculturel qui brasse les différentes communautés de la Région de Bruxelles-Capitale. Et au-delà. En 2013, le festival avait pris le pari de devenir annuel. 15 000 spectateurs ont poussé les portes du Botanique.

 

 

Neuf longs métrages de fiction, triés sur le volet, s’affronteront en compétition internationale. Ils concourent pour le Grand Prix, le Prix spécial, le Prix Cineuropa et le Prix de la critique. Parmi eux, Geronimo de Tony Gadlif avec notre compatriote David Murgia qui fait l’ouverture du festival vendredi soir.

 

Sur les 6 membres du jury qui devront départager ces œuvres, quatre sont des femmes, quatre sont belges. La comédienne belge Anne Coesens présidera les débats. Elle retrouvera à Bruxelles Vania Leturcq qui l’a récemment dirigée dans L’Année prochaine. Les deux amies seront accompagnées par Catherine Salée, que l’on a pu voir dans La vie d’Adèle, Palme d’Or à Cannes et par l’actrice italienne, Valentina Carnelutti. Le jury comptera également dans ses rangs le truculent Jackie Berroyer (Calvaire) et Nader Boussandel (Les Barons, La marche)

 

 

De nombreuses œuvres viennent de tous les pays méditerranéens, mais la section Med in Belgium propose un reflet de la Méditerranée dans le cinéma belge. Cette année encore, des films produits ou coproduits en Fédération Wallonie-Bruxelles seront mis en avant. Entre documentaires, courts métrages et fictions, ce sont au total 13 films qui ont été sélectionnés.

 

 

Ces films sont Adios Carmen  de Mohamed Amin Benamraoui, Bethlehem  de Yuval Adler, Ciao bella Bruxelles  de Binevsa Berivan, Le coeur et la plume, portrait de Kemal Yalçin  de Süleyman Özdemir, Ernest et Célestine  de Stéphane Aubier, Vincent Patar et Benjamin Renner, Loulou – l’incroyable secret  de Grégoire Solotareff’ et Eric Omont, La marche de Nabil Ben Yadir, Minuscule – la vallée des fourmis perdues de Thomas Szabo et Hélène Giraud, Patience, patience. T’iras au paradis de Hadja Lahbib, Le sac de Farine de Kadija Leclere, Un parfum de Sarah Carlot, Voyage sans retour de Sergio Ghizzardi et Xenia  de Panos H. Koutras

 

L’entrée aux galas d’ouverture et de clôture coûte 10 € (cocktail & soirée musicale inclus). Le prix d’accès aux autres fictions a été fixé à 5 € avec des tarifs réduits prévus.

Toutes les informations sont disponibles sur le site internet de l’évènement

Check Also

Jaco Van Dormael planche sur « The Magician of Auschwitz »

Jaco Van Dormael bientôt de retour? C’est en tous cas ce qu’annonce la société de …