Diana Elbaum, entre chien et loup  

Personnage marquant du cinéma belge, Diana Elbaum est une des productrices les plus influentes du pays. Cette femme de caractère, souvent drôle, mais déterminée, a créé Entre chien et Loup en 1990.

Au fil du temps, elle en a fait une société reconnue au niveau européen où plusieurs producteurs peuvent désormais développer leurs films en toute autonomie mais avec le soutien d’une structure forte et pérenne. Sébastien Delloye et François Touwaide s’occupent ainsi de leurs propres projets.

 

Entre chien et loup a produit les films de Sam Garbarski, permis aux Barons d’exister et n’hésite pas à lancer de jeunes réalisatrices comme Delphine Lehericey (PuppyLove) ou Solange Cicurel qui nous offrira bientôt Faut pas lui dire.

 

Entre chien et loup a également produit les premiers films de Lucas Belvaux, ceux de Pierre-Paul Renders ou du duo Brosens/Woodworth et coproduit des œuvres internationales de premier plan comme Un homme qui crie, Minuscule, Xenia, le Magasin des Suicides, The Congress ou, tout récemment, Elle de Paul Verhoeven.

 

 

Entre chien et loup : naissance d’une maison de production

 

 

Entre chien et loup : l’équipe

 

 

Entre chien et loup : la ligne éditoriale

 

 

25 ans de cinéma belge

 

 

Découvrir un réalisateur

 

 

Des films très esthétiques, marque de fabrique ?

 

Check Also

Ruth-Becquart-Cinevox

Ruth Becquart à propos de « L’Âge Mûr » de Jean-Benoit Ugeux

Rencontre avec Ruth Becquart sur le tournage de L’Âge Mûr de Jean-Benoit Ugeux. A VOIR …