Devil’s Rope (la corde du diable) de Sophie Bruneau

C’est l’histoire d’un outil universel et familier : le fil barbelé. Elle remonte aux premiers colons, à l’esprit de Conquête et à la chasse au sauvage. Elle s’ancre dans l’espace-temps de l’Ouest américain.

C’est l’histoire d’un petit outil agricole qui bascule en histoire politique et s’emballe avec le train du capitalisme. C’est l’histoire de l’évolution des techniques de surveillance et de contrôle. L’inversion d’un rapport entre l’Homme et l’animal. C’est l’histoire du monde de la clôture et de la clôture du monde.

 

Sortie le 25 mars 2015

 

 

Extraits de la revue de presse : « La Corde du Diable »

« Film passionnant, aux échos multiples et d’une rare beauté…  Une des expériences cinématographiques les plus fascinantes de ce début d’année » *** (Le Vif)

La très belle critique complète signée par l’inspirant Louis Danvers est à lire ICI

 

« Voyage métaphorique délicat que cet essai philosophico-politique qui réactive la mythologie de l’Ouest de façon surprenante, contemplative et poétique » *** (La Libre)

«  Des plans à la John Ford et dignes du cinéma muet. Un film fascinant, passionnant » *** (Le Soir)

« Une galerie de personnages de l’Ouest américain, entre archétypes de John Ford et figures hyperréalistes et ironiques d’un David Lynch » ***(L’Écho)

« Magnifique. À voir, absolument » (Musique 3)

 

 

Check Also

Brussels Short Film Festival: le programme belge

Avec le printemps revient le Brussels Short Film Festival, qui se tiendra du 24 avril …