Deux scoops en provenance du Pérou

Les nouvelles les plus étonnantes concernant le cinéma belge nous arrivent parfois de loin.

L’information du jour nous vient du Pérou, relayée par le magazine professionnel Le Film Français : alors que La fille inconnue est attendue dans les salles en octobre, les frères Dardenne préparent déjà un nouveau film sur un sujet d’une totale actualité.

 

Pour honorer de leur présence un hommage qui leur est rendu, les deux réalisateurs belges se trouvent actuellement au festival de Lima. C’est là qu’ils ont expliqué que leur prochain long métrage aurait pour sujet la montée du terrorisme en Europe, un thème qui les intrigue autant qu’il les inquiète.

Ils se sont d’ailleurs déjà ouverts plusieurs fois de leur intérêt pour ce nouveau phénomène dans des interviews approfondies après les événements de Paris et Bruxelles.

 

Selon Luc Dardenne, le duo est actuellement au stade de l’écriture et espère tourner en Belgique dès l’automne de l’année prochaine (2017, donc), soit deux ans tout juste après le début du tournage de La fille inconnue. Cette date confirme l’accélération du processus de production entamé avec leur dernier long métrage. Jusqu’ici, les frères présentaient un film tous les trois ans. Un délai qu’ils ont aujourd’hui réduit d’un tiers.

 

Comme une excellente nouvelle n’arrive jamais seule, les deux cinéastes ont également annoncé que la comédie dramatique Drôle de père, réalisée par Amélie Van Elmbt qui est leur première production majoritaire (hors leurs propres films) venait d’être acquise, pour une distribution américaine, par… Martin Scorsese.

 
Cette excellente nouvelle n’est pourtant pas une totale surprise : le premier long métrage d’Amélie, La tête la première, a été présenté en mars 2013 au First Time Fest de New York, un festival du premier film.

A cette occasion, c’est Martin Scorsese lui-même qui avait remis à la jeune cinéaste le prix du meilleur premier film (Outstanding Achievement in Directing).

Un prix d’autant plus remarqué qu’il avait été doublé par celui d’interprétation (Outstanding Achievement in Acting), décerné à la jeune comédienne française, Alice de Lencquesaing.

 

Drôle de père, dans lequel on retrouvera l’excellent Thomas Blanchard (Préjudices) ainsi que la fille de la réalisatrice ne sortira pas chez nous avant 2017.

Et un passage par la case cannoise ?
Avec de tels parrains, on peut effectivement rêver d’un parcours doré pour cette comédie dramatique qui conte la rencontre entre un père désinvolte et sa petite fille qu’il n’a jamais vue.

 

Check Also

Jean-Benoit Ugeux tourne « L’Age Mûr »

Ce lundi a débuté le tournage du premier long métrage de fiction de Jean-Benoît Ugeux, …