Deux prix pour la Belgique à Locarno

Lors de la 64ème cérémonie de remise des prix du Festival du Film de Locarno qui s’est tenue ce samedi soir, L’immense retour (romance) de Manon Coubia a remporté le Pardino d’Or du meilleur court-métrage ainsi qu’une nomination pour les European Film Awards qui se tiendront fin de l’année.

Au même festival, l’actrice belge Barbara Sarafian a remporté le Prix Boccalino d’Oro de la Meilleure Actrice au Festival International du Film de Locarno. Ce prix, attribué par un jury indépendant de critiques de presse, lui a été remis pour sa prestation dans Vincent, le nouveau long métrage de Christophe Van Rompaey, Vincent.

 

 

 

Fondé en 1946, le Festival del film Locarno est l’un des plus anciens festivals de cinéma au monde. Créé dans le but de dénicher les nouvelles tendances, le festival de Locarno a souvent reconnu avant les autres le génie de jeunes réalisateurs qui, par la suite, se sont imposés comme les chefs de file de leur génération.

 

 

Dans le but de révéler de jeunes talents, la compétition internationale de courts et moyens métrages Pardi di domani est dédiée aux jeunes cinéastes n’ayant pas encore réalisé de longs métrages.  Présenté en première mondiale, L’immense retour (romance) concourait parmi vingt-six films issus du monde entier.

 

Le film est un récit fabriqué autour d’une aventure authentique, un voyage dans les temps, une de ces histoires fantastiques que produisent les montagnes et que nous rapportent ceux qui en reviennent… parfois quelques décennies plus tard…

L’immense retour (romance) est produit en Belgique par Voa Films avec le soutien du Centre du Cinéma et de l’Audiovisuel de la Fédération Wallonie Bruxelles et le CBA.

 

 

Dans Vincent, Barbara Sarafian interprète la mère du personnage principal, Vincent, 17 ans, un activiste écologiste prêt à tout pour sauver le monde. Il enquiquine toute sa famille par son jusqu’auboutisme dans sa quête de diminution de leur empreinte écologique. Il finit par convaincre sa tante Nikki (Alexandra Lamy), une femme un peu fantasque, de le conduire en France.

 

Le jury a remis le prix d’interprétation à l’actrice pour « la manière dont elle donne vie à la figure maternelle dans un film sur les errances d’un fils ».

 

Vincent a été présenté en première mondiale en plein air sur la célèbre Piazza Grande de Locarno. Barbara Sarafian était accompagnée de l’acteur principal Spencer Bogaert et du producteur Dries Phlypo pour présenter le film aux 8.000 spectateurs présents qui représentent également le plus important jury public à attribuer un prix, c’est-à-dire celui du meilleur film présenté sur la Piazza Grande. Ce Prix du Public est assorti d’une dotation de 30.000 CHF (environ 27.500 EUR).

 

Vincent est la seconde collaboration entre l’actrice gantoise et le réalisateur Christophe Van Rompaey. En 2008, elle tenait le rôle principal dans Moscow-Belgium (Aanrijding in Moscou), lauréat du Grand Prix de la Semaine de la Critique. Depuis lors, elle a joué dans de nombreux films dont Zot van A., Bullhead (Rundskop), Allez, Eddy!, Brasserie Romantiek et Everybody Happy, ainsi que dans des séries telles que Clan et In Vlaamse velden.

Check Also

La-Nuit-Se-Traine

Bande-annonce: « La Nuit se traine » de Michiel Blanchart

Découvrez la bande-annonce de La Nuit se traine, premier long métrage du cinéaste belge Michiel …