Dany Boon, super condriaque en Belgique

Rien à Déclarer a été un des très gros succès francophones de ces dernières années en Belgique.  Certains esprits chagrins ont estimé qu’il s’agissait d’un échec relatif après la tornade Chtis, mais n’importe quel producteur, n’importe quel distributeur, accueillerait à bras ouverts un score comme celui-là et sabrerait le champagne pendant des semaines.

Si on peut considérer Bienvenue chez les Chtis comme un très heureux accident industriel (comme intouchables, par exemple), Rien à Déclarer fut la confirmation que le comique français avait découvert la formule magique pour fédérer le grand public.

 

 

Ce film a apporté une autre certitude à Dany Boon : tourner en Belgique, c’est vraiment très agréable. Il a donc rapidement décidé qu’il perpétuerait cette nouvelle bonne habitude avec son long métrage suivant.

 

Dès que la nouvelle a été connue, quelques producteurs belges ont émis le souhait de coproduire ce film  forcément très alléchant. Après des semaines de rumeurs et de conjectures, on vient tout juste d’apprendre que c’est Artemis qui a emporté la mise. Un nom qui n’avait pas été vraiment évoqué dans les coulisses ces derniers mois.

 

Cette information confirme que nos producteurs les plus cinéphiles s’ouvrent davantage au grand public. Actuellement, Les Films de Fleuve coproduisent par exemple Je fais le Mort de Jean-Paul Salomé avec François Damiens.

 

Patrick Quinet  [Photo FIFF 2012]

 

Que Patrick Quinet, plutôt connu pour son travail avec Chantal Akerman ou Frédéric Fonteyne, mais aussi grand artisan des Magritte du cinéma belge, aborde un créneau aussi populaire va dans le sens d’une diversification salutaire : il est évident que pour assurer la viabilité d’une grosse société, il faut multiplier les sources de revenus et les points de vue. Comme il l’a fait récemment sur Möbius (feat. Jean Dujardin, Cécile de France, Émilie Dequenne et Tim Roth), Artemis apportera  au projet sa riche expérience en matière de tournages belges.  Mais ici, il s’agit naturellement d’une aventure de beaucoup plus longue haleine. Un sacré défi.

 

Cela n’empêchera bien sûr pas Artemis de continuer à produire des œuvres plus pointues.Dès le 7 janvier, la société bruxelloise se lance dans Les Âmes de Papier, le nouveau long métrage de Vincent Lannoo (voir article ICI). Au printemps, elle devrait mettre sur les rails le deuxième film de Bernard Bellefroid sur un scénario magnifique, tout aussi fort que La Régate (mais encore confidentiel à ce stade).

 

 

 

Super Condriaque est le titre de la quatrième réalisation de Dany Boon dans laquelle il retrouvera son complice des Chtis, Kad Merad. C’est  l’histoire d’un homme hypercondriaque (Dany Boon) qui essaie de se soigner avec l’aide de son ami docteur (Kad, donc) afin de réussir à trouver l’amour.

Le coup d’envoi sera donné durant le premier trimestre 2013. Pour une sortie courant 2014.

 

 

Check Also

Jaco Van Dormael planche sur « The Magician of Auschwitz »

Jaco Van Dormael bientôt de retour? C’est en tous cas ce qu’annonce la société de …