Il était une fois… les coulisses de l’Alpe d’Huez

Après les photos officielles, quelques clichés plus exclusifs pour clore le comique chapitre alpestre. C’est Christian Merret-Palmair qui tient (en général) l’appareil et Charlie Dupont qui commente les clichés. Pas de prix pour Il Était une fois une fois, mais des souvenirs indélébiles (et souvent débiles). Réciproques d’ailleurs si on en juge par l’article qui clot cette page.

 

Jour 1 : préchauffage (Avant première à Valencienne, Douai et Villeneuve D’asq)

« Les gens du nords ont dans le coeur le soleil qu’ils n’ont pas à l’extérieur » – Enrico Macias »

C’est pour ça qu’en Belgique, on dit qu’ils habitent au sud » – Charlie Dupont

 

 

 

 

Jour 2:  arrivée à l’Alpe d’Huez. La grande famille du cinéma franco belge de « Il était une fois » s’est élargi d’une Garbarski qui passait par là.

 

 

 

Jour 3: Michel Drucker réclame la naturalisation belge. On lui accorde.

 

 

 

Jours 3 toujours: Heckel et Jeckel, tu peux les mettre sur n’importe quelle branche d’arbre, y’a toujours un moment où ils chantent « Jules César »

Ici en interview pour Canal +.

 

 

 

 

Jour 4: Quel que soit le palmares, c’est Daniel qui prévôt.
Que le film reçoive l’enthousiasme du maître, c’est comme un César. Mais c’est un Daniel.Ici avec CMerret et sa douce, MillaEt plus bas en famille avec sa femme Françoise et Jean-Luc, leur fils.

 

 

 

 

Et pour conclure, l’article du Dauphiné Libéré qui élude le palmarès et encense « Il était une fois une fois.  » Ha ces Belges, ils savent mettre l’ambiance. Et si tu sais le faire, tu peux le faire !

 

Check Also

7e édition du The Extraordinary Film Festival

La 7e édition de The Extraordinary Film Festival, festival de films sur le handicap aura …