Coups de zoom sur le début du FIFF

Le Fiff bat son plein et les séances, interviews, photocalls, conférences de presse se multiplient.

 

 

 

 

 

 

Trois films concourant pour le prix Cinevox ont déjà été présentés : Yam Dam, Henri et Post Partum de Delphine Noëls.

 

 

 

Delphine Noëls, son coscénariste David Lambert et Jean-Yves Roubin, producteur étaient présents à la présentation namuroise de Post Partum.

 

(Presque) toute l’équipe de l’étonnant Yam Dam sur scène à Namur.

 

Vivian Gofette, réalisateur de Yam Dam (à droite)

 

Quant à la présentation des courts métrages belges, elle a retenu les plus cinéphiles des spectateurs pendant plus de huit heures au palais de congrès pour découvrir les 24 films en compétition. Un bon cru avec une douzaine d’œuvres marquantes qui peuvent revendiquer un prix.

 

 

Parmi celles-ci, le public a particulièrement goûté (et applaudi) les trois moments les plus drôles de la journée : Welkom de Pablo Munoz Gomez (ci-dessus avec Yolande Moreau), déjà une des révélations du festival, Partouze de Matthieu Donck (ci-dessous) qui signe un retour hilarant sur les plateaux avec un casting d’enfer et Au Plus haut des Cieux, documentaire de Quentin Piron.

 

 

Toutes les photos dont celles-ci sont disponibles sur le site officiel du FIFF

 

Catherine Salée (à droite) au photocall de La Vie d’Adèle où elle incarne la maman de l’héroïne.

 

Virginie Efira fait partie du jury officiel de cette 28e édition du FIFF

 

La Tendresse n’a pas encore été projetée qu’Olivier Gourmet, président d’honneur du FIFF est déjà au four et au moulin.

 

Check Also

Contrechamps, Festival de films de cinéastes afrodescendant·es

Cineflagey organise le 17 et le 18 juin prochains un festival consacré à la production …