Concours Magritte : toutes les réponses… et le nom du vainqueur !

Les Magritte du cinéma vous passionnent. Impossible de prétendre le contraire.

Le concours que nous avons organisé ce lundi entre 8h et 23h précises vous a tenu en haleine. Vous avez été des centaines à venir sur cette page, à chercher des réponses sur tout le site. Vous avez aussi été très nombreux à tenter de nous donner les quatre réponses que nous attendions. Trois réponses cinéphiles et un nombre qui devait départager les plus futés d’entre vous.

C’est aujourd’hui le moment d’étancher votre curiosité et de vous donner les réponses exactes.  Dans le détail.

 

Question 1: Une personnalité nommée aux Magritte 2014 pourrait remporter pour elle-même (et non pour le film qu’elle représente) deux prix dans des catégories très différentes. On exclut ici les réalisateurs-scénaristes, car c’est à peu près la norme en Belgique. De qui s’agit-il?

 

Là, vous avez donné massivement la bonne réponse. Il s’agissait d’Anne Paulicevich qui, cette année aux Magritte pourrait à la fois remporter le trophée du meilleur scénario ET celui du meilleur espoir féminin pour Tango Libre. Un doublé qui serait naturellement unique dans les annales des Magritte et peut-être même à un échelon beaucoup plus international.

 

 

 

Question 2: Un acteur, en vedette dans un long métrage qui a déjà remporté le Magritte du meilleur film lors d’une des trois premières éditions des Magritte, interprète deux personnages secondaires très importants dans deux films incontournables de cette édition 2014. De qui s’agit-il?

 

La bonne réponse était un peu plus compliquée, l’acteur mystère n’est pas un comédien belge, mais d’un comédien français qui a multiplié les très beaux rôles chez nous. Vous avez néanmoins été nombreux à nous citer Zacharie Chasseriaud, un des trois jeunes garnements des Géants, Magritte 2012 du meilleur film. Cette année, le remuant blondinet est à l’affiche de Tango Libre ET d’Au Nom du Fils, les deux longs métrages vedettes des Magritte 2014 en termes de nominations.

 

 

Dans le film de Fred Fonteyne, Zaccharie incarne le fils d’Anne Paulicevich (voir question 1) tandis que dans Au Nom du Fils, il est le fils d’Astrid Whettnall. Somptueux duo !

 

 

On nous a aussi cité Bouli Lanners, mais il ne joue pas dans les Géants qu’il a réalisé, et seul 11.6 dans lequel il a un second rôle est nommé cette année aux Magritte. Il n’est donc pas à l’affiche de deux films incontournables de cette édition. Idem pour Tahar Rahim qui était un des personnages-clés d’A Perdre la raison (Magritte 2013). Mais sur cette édition 2014 il n’est à l’affiche que du Passé repris ici pour la seule Pauline Burlet. Le film n’est d’ailleurs pas une coproduction belge.

 

 

Question 3: Qui est la personnalité mystère que nous avons essayé de vous faire découvrir la semaine dernière avec nos six indices sur la page Facebook?

 

Là, on a été très étonné par votre perspicacité. Oui, il s’agissait bien d’Achille Ridolfi.
Passons en revue les indices publiés sur Facebook:

 

 

Je ne chante pas que sous la douche: en effet, Achille chante sur les planches accompagné d’un trio et aussi dans une scène mémorable d’Au Nom du Fils.

 

Avant de rejoindre l’Insas, j’ai été institutrice/teur : heu oui, rien à ajouter, c’est vrai.

 

Je suis nominé(e) aux Magritte cette année : dans la catégorie meilleur espoir masculin pour son rôle de prêtre pédophile dans Au Nom du Fils

 

Dans un film qui figure cette année dans la liste des films éligibles, je suis toujours présent, mais je ne dis jamais rien : il s’agissait de BXL/USA où il incarne Pakos. Personne ne sait d’où il sort ni qui il est, il ne dit rien, mais il suit la petite bande (Dupont/Ridremont/Shirer/Kremer) de bout en bout. Sur la photo, il est juste derrière Charlie Dupont.

 

 

Sur les planches aussi, j’ai été père : Père (prètre) dans Au nom du fils, Achille a aussi créé au théâtre de Poche Les Pères, formidable spectacle à trois voix, basé sur des témoignages de pères de famille.

 

 

La photo publiée dimanche était carrément la photo de profil Facebook d’Achille passée à travers différents filtres.

 

 

Enfin, l’indice paru sur la page de Concours était « vous pouvez le lire sur le site Cinevox, il adore les rencontres ». Achille a publié un article dans notre série 2013/2014 (lire ici) et il y souligne qu’il aurait pu intituler son texte « Rencontres ». C’est ce texte qui nous a donné l’idée d’en faire notre personnage mystère, car il est (de loin), le plus lu de toute la collection 2013/2014.

 

 

Restait la question subsidiaire pour départager les ex-aequo qui sont quand même plusieurs dizaines. Là, il fallait être un bon matheux, lire attentivement la question et… avoir un peu de chance.

L’intitulé était celui-ci : sachant que le site de Cinevox a reçu 492.367 visites pour toute l’année 2013 et que nous sommes en plein boom depuis quelques semaines, estimez le nombre de visites reçues par le site de Cinevox entre le 1er janvier à 0h et le 20 janvier à minuit.

 

La première démarche était une règle de trois: 492.367/365 (jours) X 20 (du 1 au 20 janvier) = 26.979

Mais nous signalions que nous étions en plein boom. Il fallait donc donner une estimation supérieure à ce chiffre.

En fait, du 1er au 20 janvier, Cinevox a reçu  44.636 visites.

 

 

Le cinéphile le plus perspicace qui a répondu dès le matin et s’approche le plus de ce nombre est donc Stéphane Hénocque.

C’est lui qui, avec la personne de son choix, sera l’invité de Cinevox lors de la prochaine cérémonie des Magritte. Il assistera au Blue carpet, au photo-call, au drink, à la cérémonie dans la salle du Square et à la longue soirée qui suivra.

Bravo à lui pour sa clairvoyance.

 

Et surtout merci à vous tous pour votre participation ! On recommencera l’an prochain avec des questions… encore un peu plus difficiles.  🙂

Check Also

Le Centre du Cinéma et de l’Audiovisuel cherche un·e Attaché·e à la promotion cinéma – CDD

Le Centre du Cinéma et de l’Audiovisuel est actuellement à la recherche d’un·e Attaché·e à …