Commission de sélection des films – 3e session 2015 – Les courts

 

Aides à la production (d’initiative belge francophone)

1er collège

 

Dans ta chute d’Ophélie Pruvost

Production : Néon Rouge

Aline, 16 ans, doit faire face à une soudaine absence : son père est incarcéré depuis peu, et refuse de la voir. Elle tente malgré tout de l’atteindre, mais se heurte à sa mère et aux règles pénitentiaires. Pour finalement heurter -au sens propre- un garçon de son âge, en qui elle voit un ultime moyen de se rapprocher de son père.

 

D’office de David Leclercq et Othmane Moumen

Production : Panique

Dans un bureau terne, un homme d’un certain âge marche comme s’il allait se disloquer à chaque pas. Il s’active à la routine de son travail jusqu’au jour où un jeune homme vient tout chambouler. Propre sur lui et la coupe de cheveux d’un volume à faire pâlir un lion, ce jeune en veut. Tout les sépare : l’âge, le style, le rythme. Ils sont sous  les  ordres  d’un boss anonyme qui n’est plus qu’un parlophone juste capable d’aboyer ses consignes et qui les tient à l’oeil, car le désordre ne saurait être toléré dans l’entreprise. Dans ce petit bureau où tout peut se transformer en arme, « être sans pitié» est la règle de survie. Contraints de travailler ensemble, ils ne se feront pas de cadeaux. Rester le « meilleur employé du mois » ou sauter comme un fusible grillé, tout est là…

Pour rester « l’employé du mois », jusqu’où le vieil homme est-il prêt à aller ? Comment le jeune va-t-il lui prendre sa place et devenir calife à la place du calife ? Le jeune réussira à pousser le vieux vers la sortie ou du moins à le mettre au placard sans regret, ni pitié à l’image du monde du travail.

 

Jacotolocotoc de Thomas Secaz

Production : Camera-etc

Jacot aimerait qu’on l’aime, seulement voilà, il a un gros problème. Il pète. Plutôt que d’être la risée de son village, il décide de péter plus haut que son cul et d’aller séduire la fille du plus gros requin du pays. Pour cacher sa vilaine manie, il se met un bouchon là où vous savez et dérobe à la fourmi un beau costume doré.

Mais alors qu’il est sur le point de gagner le cœur de la requine, la fourmi, rouge de colère, décide de se venger en lui piquant le cul. Jacot pète tout droit, très haut, et retombe, humilié, au pied de la requine. Après cette mésaventure, Jacot n’a pas le temps de s’apitoyer sur son sort. Tous les villageois ont vu sa prouesse et sont venus pour l’acclamer. Lui qui se croyait rejeté a gagné l’admiration de ses congénères grâce à son art de péter, qui ne demandait qu’à s’exprimer!

 

Yin de Nicolas Fong

Production : Zorobabel

Parmi plusieurs couples, un dieu s’ennuie, car il est seul et jaloux du bien-être des autres. De son expiration naît un tourbillon de molécules, qui finissent par former un disque plat. En son centre un axe giratoire, une montagne unique.  L’être créateur pose sur le disque différents éléments pour compléter son oeuvre.  Il y installe Yin et Yang, la femme et l’homme. Tous deux tentes de se rencontrer, en vain. Le dieu a créé un monde rempli d’aberrations physiques et d’illusions d’optique, si bien que Yin et Yang ne peuvent se rejoindre. Le dieu jaloux est satisfait de son cruel divertissement. Malgré tout, la ténacité dynamique de Yin et la force tranquille de Yang les permettent de déjouer les obstacles et de se retrouver. De leur union naît un tout autre monde. Mécontent, le dieu rentre dans une colère telle, qu’il s’enflamme, sa tête devient alors un soleil. Ce nouveau monde tourne avec impertinence autour de lui.

 

2ème collège

 

(Encore) une séparation de Michael Bier

Production : Eklektik Productions

Thierry veut quitter Sacha, mais ne trouve pas le courage de le lui dire. Pourtant, ce n’est pas faute d’essayer…

 

Avenue Louise de Thierry Dory

Production : Belgian Waffles Films Factory

Après une faillite et la rupture avec sa femme, Bernard échoue dans un camping à moitié vide paumé dans le Brabant wallon, le Beau Vallon. Dans ses bagages, les quelques caisses de grand cru qu’il a sauvées des griffes des huissiers, et sa maman souffrant d’Alzheimer. Pour Bernard, cette caravane plantée dans l’artère centrale « Avenue Louise » n’est qu’une solution provisoire. Un refrain que ses nouveaux voisins, résidents permanents du camping, connaissent bien… Bernard a beau leur répéter qu’il est là en vacances et pour deux nuits, son séjour mouvementé pourrait bien se prolonger.

 

La bague au doigt de Gerlando Infuso

Production : Kwassa Films

Icaro choisit le jour de la Saint Valentin pour demander la main de sa splendide Vanilla dans leur restaurant préféré El Muelle. Son engagement sincère est pourtant mis à l’épreuve par le grand chef Dimitri qui, derrière les portes à deux battants de sa cuisine, met tout en oeuvre pour que le jeune séducteur se brûle les ailes.

 

Le plombier de Méryl Fortunat-Rossi

Production : Hélicotronc

TOM, un comédien flamand, remplace au  pied  levé  un ami doubleur.  En général, Tom fait des voix de personnages de dessins animés, mais aujourd’hui il se retrouve en studio pour un film pornographique en français. CATHERINE, une comédienne expérimentée, sera sa partenaire. Tom jouera le plombier.

 

You’re lost little girl de Cédric Bourgeois

Production : Need Productions

 

Anna, une jeune femme sourde et muette, vit avec sa grand-mère dans un camping. Alors que cette dernière doit être hospitalisée, Anna se retrouve seule et devient une proie facile …

 

Contre-champ de Michaël De Nijs (aide après réalisation)

Production : Toast Agency

Lydia, jeune bulgare de 25  ans, souhaite devenir journaliste comme son père, grand reporter de guerre décédé récemment. Elle a fait appel à Sergej, un vieil ami de son père, responsable d’une agence de presse à Paris, pour l’aider à faire ses armes. Celui-ci lui confie la lourde mission de couvrir l’événement dubicentenaire de la Bataille de Waterloo. Face à son objectif, des milliers de reconstitueurs en uniformes revivent fidèlement l’ambiance de camp comme en 1815, la veille de la grande bataille. Pendant trois jours, Lydia va se laisser guider au hasard des rencontres et essayer de transmettre sa vision personnelle de l’événement. Au milieu de tous ces journalistes professionnels, Lydia arrivera-t-elle à tirer son épingle du jeu et à suivre les traces de son père?

 

Aides à la production (d’initiative étrangère)

1er collège

 

Ce que cache la neige de Loïc Gaillard

Production : Cookies Films

Depuis qu’il a découvert l’infidélité de sa femme, Alexandre, 35 ans, rumine sa colère. Une idée l’obsède: tuer sa femme pour lui faire payer sa traîtrise. A bout,il se rend dans les locaux de la Simile, une société qui pourra l’aider à concrétiser son projet…

 

2ème collège

La justification de Tom Shoval Devis : 65.680 €

Production : Néon Rouge Productions Aide : 12.750 €

Tamara a 26  ans.  Elle est intelligente, impertinente.  Elle vit une vie paisible à Tel-Aviv, elle n’a pas de problèmes existentiels. Tamara est convaincue qu’elle sait tout sur tout le monde et se considère comme un détective du quotidien.  Une rencontre fortuite avec Adina, une mendiante va entraîner Tamara vers une nouvelle enquête qui risqué de bouleverser sa vision du monde…

 

 

Check Also

Stage de jeu Brussels Ciné Studio x BSFF

Le Brussels Ciné Studio et le Brussels Short Film Festival s’associent une nouvelle fois pour …