Le collectif et l’imagination au pouvoir pour le 35e FIFF Namur

Le Festival International du Film Francophone de Namur vient d’annoncer son alléchant programme pour une 35e édition revue et adaptée aux circonstances particulières de cette rentrée 2020.

Plus de 1000 films reçus, et 88 films retenus au final, dont 46 longs métrages, une programmation sous le signe de l’importance et la nécessité du collectif, mais aussi de croire au pouvoir de l’art et de l’imaginaire. L’occasion une fois encore de fêter le cinéma dans la capitale wallonne, dans toute sa diversité.

On l’a déjà annoncé, l’ouverture sera 100% belge, avec la projection en avant-première mondiale de Une vie démente, premier long métrage de Raphaël Balboni et Ann Sirot, au générique du quel on retrouve Jean Le Peltier, Lucie Debay, et Jo Deseure. Nous vous en parlions déjà l’été dernier, après avoir fait un saut sur le tournage (voir nos articles). On a hâte de découvrir le film sur grand écran à cette belle occasion.

On retrouvera également de nombreux films belges dans la Compétition court métrage (nous en parlions ici), et le public namurois pourra découvrir La Belge Collection, ce programme de courts métrages 100% belge lui aussi porté par une belle ribambelle de comédien·nes et de cinéastes. On notera que le Festival a décidé de créer un nouveau Prix dans cette catégorie, le Prix Marion Hänsel, dédié à la grande cinéaste belge décédée au printemps dernier.

« Sprötch » de Xavier Seron

Quant au jury de la Compétition Court Métrage, il sera lui aussi 100% belge, et présidée par une autre grande réalisatrice belge, Fien Troch (qui nous confiait il y a peu ses Rituels). L’accompagneront le chef opérateur Leo Lefèvre (qui a notamment signé l’image du dernier film de Stephan Streker L’Ennemi), la musicienne et compositrice Lous and the Yakuzas, le comédien et réalisateur Jean-Benoît Ugeux (voir notre interview récente, il a remporté l’année dernière au FIFF le Bayard d’or du court métrage pour La Musique), et enfin le chorégraphe et danseur Damien Jallet.

Continuons avec les Jurys! Le Jury long métrage sera présidé par le cinéaste français Samuel Benchetrit, et on y retrouvera le cinéaste belge Guillaume Senez, ainsi que le comédien namurois Yoann Zimmer (qui brille à l’affiche de Des hommes de Lucas Belvaux). Deux films belges prendront part à cette Compétition Long Métrage, Une vie démente, donc, mais aussi le très beau documentaire de Paloma Sermon-Daï, Petit Samedi.

« Petit Samedi » de Paloma Sermon-Daï

Le documentaire belge sera mis à l’honneur dans la section Place au doc, qui proposera 5 films: Ailleurs partout d’Isabelle Ingold & Vivianne Perelmuter, Chance de Effi & Amir, China Dream de Hugo Brilmaker & Thomas Licata, Ma Voix t’accompagnera de Bruno Tracq, Naître d’une autre de Cathie Dambel.

Parmi les autres évènements, on retiendra la diffusion des deux premiers épisodes de la toute nouvelle série de la RTBF, Invisible, incursion dans le domaine du fantastique, mais aussi la carte blanche offerte au BIFFF, qui programmera deux films belges, Yummy de Lars Damoiseaux, et le court métrage Julia de Vincent Smitz. Dans la section des Pépites, deux productions belges, les nouvelles aventures de La Chouette du Cinéma, La Chouette en toque, ainsi que le premier long métrage de Rodrigo Litorriaga, La Francisca, une jeunesse chilienne.

 

 

 

Check Also

#PODCAST: Les Rituels d’Ève Duchemin

« Je suis persuadée qu’un film en ouvre un autre ». Formée à l’Insas, Eve Duchemin tombe …