Cinevox Happening : Une Marche qui soulève les foules

On parle souvent de chambouler la chronologie des médias, de réduire la durée entre la sortie d’un film en salle et sa parution DVD. Les arguments, essentiellement économiques, développés par les partisans de cette thèse sont justes et respectables… mais on ne nous enlèvera pas notre idée fixe : la meilleure façon de savourer un film restera toujours une projection sur très grand écran avec un son pur et précis dans une salle de cinéma confortable remplie d’un public attentif et impliqué.Le Cinevox Happening que nous avons vécu hier au Kinepolis, grâce au soutien de Belga Films et d’Entre Chien et Loup, l’a prouvé une nouvelle fois avec une force incroyable.

 

[Photos © AP/Cinevox 2013]

 

 

La Marche est un formidable film, nous l’avons déjà dit; un film au propos capital, mais aussi une œuvre de cinéma remarquable : de l’écriture à la direction d’acteurssssssssss (10 s pour les 10 comédiens principaux), de la bande originale au montage (quelle démonstration de Damien Keyeux!), du travail sur le son à la direction photo, tout est soigné aux petits oignons avec une petite touche supplémentaire de savoir-faire qu’on pourrait qualifier de génie.

 

 

Ce deuxième long métrage de Nabil Ben Yadir a surtout été pensé pour le public qu’il mène par le bout du nez, alternant les sentiments, les sensations, les émotions comme autant de montagnes russes déroutantes. Impossible de s’en détacher une minute pendant les deux heures de projection. Les spectateurs sont sur les rails et réagissent à toutes les intentions. Ils rient beaucoup aussi, car même si le sujet est grave, Nabil et ses coscénaristes n’ont pas oublié d’y injecter une bonne dose d’humour. Et ça fait du bien.

 

 

Non, il n’y a rien de mieux pour découvrir un film que ce genre de soirée et rien de plus émouvant au cinéma que de voir le public se lever comme un seul homme (terme global: il y avait beaucoup de femmes dans la salle) sur le générique final pour applaudir très longuement ,chaleureusement, les acteurs et le réalisateur revenus les saluer.

 

C’est dans ces moments-là que le cinéma est le plus renversant.

 

 

Et c’est un de ces instants magiques que nous avons vécu hier avec les 450 spectateurs de ce Cinevox Happening qui ont réservé un triomphe à Nabil Ben Yadir, Tewfik Jallab, Nader Boussandel, Hafsia Herzi, M’Barek Belkouk et Jamel Debbouze. Le jeu des questions-réponses passionné qui a suivi a encore ajouté au plaisir avec un incroyable moment né de l’intervention d’un jeune spectateur. Le genre d’émotion inracontable qu’il faut découvrir en direct. Qui vous chavire totalement.

 

 

Nous vous proposerons tout à l’heure un aperçu de la soirée en vidéo avec des interviews et les faits majeurs de ce Cinevox Happening, de l’accueil des comédiens façon Beatles (hallucinant) au cocktail vraiment convivial où les invités de Cinevox ont croisé les acteurs du film, mais aussi des personnalités du cinéma belge comme Jaco van Dormael, Kadija Leclere, Stephan Streker, Isabelle de Hertogh, David Murgia, Romain David ou la rayonnante Pauline Brisy (entre autres).

 

 


Et quoi qu’il en soit notez déjà que La Marche sort le 27 novembre et que c’est très probablement (avec Marina) le film à voir en priorité en cette fin d’année.

À voir et à revoir…, car cette expérience est encore plus forte la deuxième fois.

 

Voici d’ailleurs quelques réactions de spectateurs recueillies sur notre page Facebook ce matin:

 

Check Also

Stage de jeu Brussels Ciné Studio x BSFF

Le Brussels Ciné Studio et le Brussels Short Film Festival s’associent une nouvelle fois pour …