Cinevox #23 – Juillet 2013 – Waste Land + Etre

Si on en croit le nombre de personnes de plus en plus important qui nous en parle, le Cinevox diffusé dans les salles de cinéma semble un outil « qui fait le boulot », à savoir : vous informer sur les tournages de films belges et l’actualité des artistes de chez nous.

Au départ, les professionnels se sont emballés pour cette exposition inédite (et totalement gratuite pour eux, il faut le savoir). Aujourd’hui, ce sont des cinéphiles qui commentent, critiquent, s’enthousiasment et nous racontent combien ces premières images excitent souvent leur envie de découvrir un film particulier. Cette envie qui peut naître d’une réplique drôle, d’un pitch, d’un extrait d’interview touchant, d’une image forte. Le plus étonnant est de constater que les images vues, parfois un an plus tôt, restent très fraîches dans l’esprit de certains. 

 

Les deux films que nous vous proposons ce mois-ci ne sortiront pas avant 2014, mais on les attend déjà de pied ferme. On y retrouve Jérémie Renier, plus charismatique que jamais, emballé par Waste Land un polar qu’il a tourné au cœur de Bruxelles. Un polar noir, aux lisières du fantastique, dans lequel il campe un flic qui est en train de perdre tous les repères qui l’ont guidé jusque-là : ses ambitions, sa famille, sa joie de vivre. Waste Land est le nouveau cauchemar de Peter Van Hees qui nous avait secoués avec Linkeroever dans lequel Matthias Schoenaerts  révélait sa face la plus sombre.

Tourné dans la capitale, souvent de nuit, Waste Land est un grand film belge qui passe d’une langue à l’autre sans le moindre complexe, mêle acteurs francophones et néerlandophones et nous emmène dans des territoires que la plupart d’entre nous ne connaissent pas. Un film « de genre », fait rare chez nous, qui devrait capter l’attention des aficionados belges, mais également étrangers. Ce type de longs métrages qui s’appuie sur les réalités du terrain sans vouloir singer le cousin américain est de plus en plus prisé.

[Vous pouvez lire un premier article sur le tournage du film ICI]

 

 

Pour la première fois cette année, nous avons glissé un deuxième long métrage dans le Cinevox du mois : Etre est une coproduction franco-belge emmenée par Bruno Solo, mais qui propose au générique une foule d’acteurs belges. Pour être précis: 49 des 56 comédiens ici engagés sont belges, ce qui semble assez inédit.

Nous avons déjà consacré ICI un article au tournage de ce film soutenu par la Fédération Wallonie-Bruxelles et qui devrait nous arriver dans les mois à venir. L’attente suscitée par ce petit film ambitieux est importante : il devrait séduire ceux qui s’enthousiasment pour le film choral, dit aussi film puzzle, dans la lignée de 21 Grams, Amours Chiennes ou Crash.  Trois des références du réalisateur.

 

Grâce à Cinevox, Waste Land et Etre vous accompagneront dans les salles durant une grande partie de l’été. Espérons que ces amorces vous donneront envie d’en (sa)voir plus. C’est là notre seul objectif.

 

 

Check Also

Capsule #124: Retour sur les Magritte du Cinéma 2024

Retour en images sur la 13e Cérémonie des Magritte du Cinéma A LIRE AUSSI Dalva, …