Charlie Dupont : l’esprit Canal

Dès le démarrage de Cinevox, rappelez-vous, nous avons misé sur un film étrange : Il était une fois une fois. Personne n’en parlait alors, mais après avoir lu le scénario nous étions persuadés que cette comédie déjantée permettrait à deux de nos acteurs les plus prometteurs de se faire connaître d’un large public : Jean-Luc « Dikkenek » Couchard et le trop sous-estimé Charlie Dupont. Le blond bleu belge a pourtant tout pour lui : un physique fort avantageux, un verbe haut et coloré, une imagination délirante et un véritable talent de comédien polyvalent ce qui est quand même la base du succès dans ce métier.  Un métier qu’il s’apprête à explorer… de l’autre côté de la caméra. Scoop !

 

 

 

Propulsé en haut de l’affiche avec Il était une fois une fois, Charlie attira l’attention du public français par son rôle de Corrado dans la série Hard, mise en chantier par Canal Plus. Une série dans l’univers du porno dont la réussite tient aux décalages multiples : Corrado, est ainsi un homme excessivement gentil, modeste, et raffiné dans son genre. Ce ne sont pas les caractéristiques qui sautent à l’esprit quand on évoque la personnalité d’un hardeur. Charlie y tire son épingle du jeu et marque des points dans un casting fort relevé. La saison 2 a confirmé le succès de la première, la production ne va pas s’arrêter en si bon chemin. Affaire à suivre…

 

 

Vint ensuite BXL/USA de Gaetan Bevernage. À nouveau produit par Canal Plus (et en Belgique par Nexus et BeTV), ce téléfilm se tailla rapidement une réputation impressionnante : au festival de La Rochelle, il soulève un enthousiasme étonnant et lorsque Cinevox le propose lors des BNP Paribas Fortis Film Days en septembre, c’est carrément du délire: le Grand Eldorado de l’UGC de Brouckère est comble et l’ambiance torride. Le film, qu’on attend toujours sur RTL/TVI pour un prime time excitant, pourrait avoir une vie en salles. On continue en tous cas à en discuter en coulisse.  Sur l’affiche, Patrick Ridremont, Marie Krémer, Achille Ridolfi, Nicole Shirer et… Charlie Dupont, bien sûr.

 

 

Lorsque sort enfin Il était une fois une fois, la notoriété de Charlie a forcément beaucoup grimpé et pour de nombreux professionnels, il n’est plus seulement un excellent acteur capable de faire rire malgré son physique de play-boy. Il peut aussi émouvoir sur scène (Promenade de Santé de Nicolas Bedos), et se révèle un stakhanoviste jamais fatigué et un créateur déjanté; un joyeux illuminé qui ose tout… avec talent.

 

 

Car 2011 a été l’année Qui est là?, une collection de capsules qu’il a imaginées et mises en oeuvre avec son ami, Philippe Bourgueil. D’abord offerte en démo sur Youtube, puis adoubée par l’App Store et donc disponible en version libre ou premium sur iPad/iPod, la série la plus dingue de ces dernières années est repérée par Arthur qui propose de diffuser les petits délires dans ses diverses émissions. Et plus que tout le reste, c’est peut-être cette réussite qui impressionne des décideurs . Ca, et n’en doutons pas, le bagout d’un orateur hors pair qui dégage une sympathie instantanée et contagieuse.

Pour vous en rendre compte, rien de plus simple: découvrez le portrait Crossmedia que nous lui avons consacré et visionnez notre site son excellent premier court métrage,Pierre Papier Ciseaux qui augurait d’une certaine prédisposition à la réalisation. Un pronostic très pertinent puisque nous pouvons vous le révéler en exclusivité, Charlie Dupont va ajouter une nouvelle corde à son arc. Oui, ça y est, il passe derrière la caméra !

 

Charlie, côté profil et côté face (avec Tania Garbarski son épouse)

 

BXL/USA a été développés par Canal plus dans un contexte particulier baptisé La « Trilogie Canal + ». Lidée de cet espace de liberté est née dans l’esprit  de Bruno Gaccio (Créateur des Guignols ) et Gilles Galud (La Parisienne d’Image ). Actuellement, ils travaillent sur un autre sujet qui en train de prendre belle forme

Encore fallait-il  trouver qla personne adéquate pour le réaliser … Et c’est là qu’une âme inspirée a eu une idée géniale : Charlie Dupont, mais oui.

« J’ai réfléchi 35 secondes…et j’ai accepté. Là, je sors d’une semaine de repérage à Paris et sur l’île de la Réunion. Nous devrions tourner du 15 mai au 7 juin. Je ne peux pas encore vous en dire grand-chose, mais il faut reconnaître que le format de la « trilogie » laisse une belle liberté à un « jeune » réalisateur. Je prends cette aventure comme une université de la réalisation. J’ouvre les yeux, j’écoute et j’apprends. Par exemple, je découvre qu’il y a des quotas nationaux et que je ne peux pas travailler qu’avec des acteurs belges. Mais bon… Faire ses armes de réalisateur sur un sujet  attractif dans un environnement créatif bouillonnant… Il faudrait être très snob pour refuser. »

Au casting, de ce téléfilm  on retrouvera donc outre notre Stéphanie Crayencourt,  Fréderic Vandendriessche, acteur de télé et de théâtre surtout, second rôle au ciné et doubleur de talent. C’est notamment lui qui assure généralement la voix française de Liam Neeson.  Plus le turbulent  Issa Doumbia, du Djamel Comedy club.

 

 

« Avec les producteurs, on se dit toujours que le film surfera sur une ligne imaginaire entre Jacques Tati et… les frères Dardenne. C’est évidemment un espace improbable qui reste à inventer… Et c’est ce qui est intéressant. L’univers visuel de Bruno Degrave (photo avec Charlie), notre chef-op chéri (BXL/USA, certaines vidéos de Cinevox aussi), devra être particulièrement lâché. Notre aventure sera naturellement une comédie, mais poétique, tendre, ultra décalée, à l’anglo-saxonne, proche de ses personnages … à taille humaine. On frôlera la Science-fiction aussi. »

 

Excitant, non?

 

Check Also

Rencontre avec Frédéric Vercheval, à propos de « Green Border »

A l’occasion de la sortie du film évènement d’Agnieszka Holland, Green Border, nous avons rencontré …