Commission de sélection des films – 1ere session de 2015 : les courts métrages de fiction

Pour sa première session de 2015, le Centre du Cinéma et de l’Audiovisuel a débloqué une aide à l’écriture, au développement ou à la production.  10 courts métrages sont concernés.

Pablo Munoz Gomez, dont le précédent opus Welkom avait remporté de nombreux prix, tentera notamment d’illustrer combien Le père Noël est un superhéros, tandis que le cinéaste et auteur de BD Benoît Féroumont déploiera ses talents d’animateur pour nous conter l’amitié périlleuse entre Le lion et le singe. 

Mais ce n’est naturellement pas tout.

 

 

Aides à la production (d’initiative belge francophone)

1er collège

 

A l’arraché d’Emmanuelle Nicot

Production : Hélicotronc

Raïssa (17 ans) et Alio (18 ans) entretiennent une puissante amitié. Partageant la même chambre dans un foyer d’accueil depuis plusieurs années, quelle n’est pas la surprise de Raïssa lorsqu’elle découvre qu’Alio a brusquement quitté les lieux sans la prévenir. La retrouvant dans une situation compliquée, Raïssa prend les devants afin de remettre de l’ordre dans la vie de son amie.

 

Le père Noël est un superhéros de Pablo Munoz Gomez (photo d’ouverture avec Jean-Jacques Rausin un de ses acteurs de Welkom)

Production : Roue Libre Production

Le Père Noël est un superhéros! En connaissez-vous d’autres qui soient capables d’apporter un cadeau à tous les enfants en l’espace d’une seule nuit ? Enfin… il lui arrive d’en oublier certains, surtout quand leurs parents n’ont pas de travail…

 

Mama Bobo de Robin Andelfinger

Production : Replica

Mama Bobo, 85 ans, s’assoit chaque matin à l’abribus de la rue Gomis. Elle ne monte jamais dans aucun bus mais elle imagine que chaque jour, elle rejoint son mari au marché. Un matin, son abribus a disparu.

 

Passée l’aube de Nicolas Graux

Production : Tarantula

Pologne. Avec l’absence et la distance, Pawel croyait s’être endurci. Croyait… Jusqu’à cet après-midi pluvieux. Et ce visiteur qu’il n’attendait pas.

 

Zoufs d’Emilien Vekemans, Noé Reutenauer et Tom Boccara (aide après réalisation)

Production : Frakas Productions

ZOUFS – Chronique d’une journée ordinaire qui suit le quotidien de 7 personnes hors-normes dans une succession de tableaux poético-burlesques. Du haut de son toit, Michel nous accompagne dans ce voyage quotidien. Il voit tout, entend tout, sent tout, peut-être même que c’est Dieu !

 

2ème collège

 

Icare de Nicolas Boucart

Production : Hélicotronc

Au début du 20ème siècle, sur une minuscule île couronnée de falaises abruptes, vit un vieil homme isolé, Léonard. Malgré l’essor fulgurant de l’aviation moderne, cet inventeur est obnubilé par la concrétisation de son rêve le plus cher: voler, voler rien qu’à la force des bras. Pour lui, seule une âme pure, légère, naïve est capable d’un tel exploit. Joseph, huit ans, semble être le parfait candidat.

 

La grande vacance de Salomé Richard

Production : Stempel Films

Judith est en vacances quand elle reçoit un texto de son frère lui annonçant que sa mère a eu un accident. Juste assez grave pour avoir peur, pour ne pas savoir si c’est vraiment la peine de rester en vacances. Ce qu’elle décide pourtant de faire. La Grande Vacance, c’est le trajet de cette jeune fille, coincée entre ici et là-bas, pendue au téléphone dès qu’elle est seule, et pourtant en route vers son indépendance.


 

Le lion et le singe de Benoît Feroumont

Production : Altitude 100 Production

Dans la savane, il y a très, très longtemps, un lion sauve ce qu’il prend pour un petit singe. En retour, le gamin soigne sa patte arrière, blessée par une énorme écharde. Une amitié est née et s’épanouit en parfaite harmonie. Mais l’équilibre est gâché quand le singe découvre le feu, qui, incontrôlable, ravage la plaine et manque de peu de les dévorer eux-mêmes. La leçon aurait pu être bonne mais le singe s’obstine à rallumer un feu. Le lion fait alors ce qui doit être fait: mettre le dangereux singe (qui est pourtant son seul ami) hors d’état de nuire. La savane n’a pas besoin d’une autre catastrophe.

 

Le Mali (en Afrique) de Claude Schmitz (aide après réalisation)

Production : Wrong Men North

Alors qu’ils tentent de fuir l’Europe en crise, Darius, Stanislas et Gabriel tombent en rade dans un domaine privé. Le propriétaire propose de les héberger le temps de réparer leur véhicule, sous condition d’effectuer des travaux de rénovation dans le bâtiment et de distraire sa fille dont le fiancé américain est décédé la veille.

 

 

Aides à la production (d’initiative étrangère)

1er collège

 

Impact de Laurent Scheid (aide après réalisation)

Production : Dragons Films

Depuis quelques jours, Raphaël, un homme a priori sans histoire, a reçu son billet d’écrou. S’agissant d’une courte peine, l’usage veut qu’on le renvoie directement chez lui en l’attente d’un bracelet électronique. Il a donc décidé de ne prévenir personne, pas même sa copine, Sylvia. C’est seul qu’il se rend à la prison et pénètre derrière les murs d’un monde totalement inconnu et anxiogène.

Check Also

Le BRIFF ouvre avec « Le Procès du chien »… et François Damiens!

Le Brussels International Film Festival vient d’annoncer son film d’ouverture, le premier film de la …