Cannes à l’heure belge

Petit topo des longs métrages que nous suivrons plus particulièrement à Cannes…

 

 

 

 

 

Jeudi 17  8.30 15.00 19.30 – Sélection officielle – DE ROUILLE ET D’OS de Jacques Audiard avec Matthias Schoenaerts et Bouli Lanners [Les Films du Fleuve]

Vendredi 18 14.00 – Cannes Cinéphile – AU CUL DU LOUP de Pierre Duculot avec Christelle Cornil [Need]

Dimanche 20 11.30 17.30 22.00 – Semaine de la critique – HORS LES MURS de David Lambert [Frakas]

Lundi 21 14.00 22.15 – Un Certain Regard –  ELEFANTE BLANCO de Pablo Trapero avec Jérémie Renier

Mardi 22 11.00 17.00 – Un certain Regard –  LE GRAND SOIR de Benoît Delépine, Gustave Kervern avec Benoît Poelvoorde [Panache/La Compagnie Cinématographique]

Mardi 22 14.00 22.15 – Un Certain Regard –  À PERDRE LA RAISON de Joachim Lafosse avec Emilie Dequenne [Versus]

Mercredi 23 11h et 20h – Acid – LA TETE LA PREMIERE d’Amélie  van Elmbt avec David Murgia

Mercredi 23 9.00 14.30  – Quinzaine des réalisateurs – ERNEST ET CÉLESTINE de Stéphane Aubier, Vincent Patar, Benjamin Renner [La Parti]

Jeudi 24 12.00 – Acid – L’ESTATE DI GIACOMO d’Alessandro Comodin

Samedi 26 – 20.15 – Un Certain Regard –  Film de Clôture RENOIR de Gilles Bourdos avec Thomas Doret

Dimanche 27 – 19.15 Cérémonie de Clôture (HC)

 

Egalement à pointer, quelques coproductions minoritaires :

LES CHEVAUX DE DIEUX de Nabil Ayouch (le 19 mai) dans la section Un Certain regard [Les Films du Fleuve]

THE ANGELS’ SHARE de Ken Loach en Sélection Officielle. [Les Films du Fleuve]

LE MAGASIN DES SUICIDES de Patrice Lecomte à Cannes Junior (le 24) [Entre Chien et Loup]

J’ENRAGE DE SON ABSENCE de Sandrine Bonnaire à Un Certain regard (séance spéciale) [Iris productions]

 

Au marché du film seront projetés :

COULEUR DE PEAU MIEL de Laurent Boileau et Jung Hénin

LITTLE GLORY de Vincent Lannoo

ELLE NE PLEURE PAS ELLE CHANTE de Philippe de Pierpont

TORPEDO  de Matthieu Donck

HASTA LA VISTA de Geoffrey Enthoven

 

Check Also

#PODCAST: Les Rituels d’Ève Duchemin

« Je suis persuadée qu’un film en ouvre un autre ». Formée à l’Insas, Eve Duchemin tombe …