Cannes 2017: le temps des pronostics

Depuis le début de l’année les rédactions bruissent de rumeurs, mais avec les premiers rayons de soleil les choses se précisent au petit jeu des des pronostics cannois, exercice particulièrement prisé des médias professionnels. Le Festival aura lieu du 17 au 28 mai prochain, la sélection devrait être annoncée mi-avril. Si Le Fidèle de Michaël Roskam figure depuis plusieurs semaines dans nombre de prédictions, le champ s’élargit un peu.

 

 

Dernière publication en date, celle de Screen Daily voit large, et épingle une demi-douzaine de films qui semblent prêts pour prétendre à une sélection cannoise, et ce sont précisément ceux que nous avions retenus. On vous les présente?

 

En haut de l’affiche, on retrouve donc le nouveau film de Michaël Roskam, qui avec Felix Van Groeningen, a largement contribué à inscrire le cinéma flamand sur la cartographie du cinéma d’auteur mondial. Bullhead, carton total à Berlin lors de sa présentation, a d’ailleurs été jusqu’aux derniers round des Oscars en son temps. Avec Le Fidèle, Roskam revient avec un film qui semble réunir tous les atouts pour briguer un séjour tous frais payés sur la Croisette: vernis auteuriste, casting qui sent la Palme (Matthias Schoenaerts a déjà escaladé le tapis rouge pour De rouille et d’os et Maryland, Adèle Exarchopoulos a carrément remporté la Palme pour La Vie d’Adèle), sujet sexy à souhait (l’histoire d’un coup de foudre sur un circuit automobile entre Gino, un gangster, et Bibi, une pilote de course fortunée et intrépide)… A vrai dire ne pas voir le film sur la Croisette serait une surprise.

 

 

Côté outsiders de luxe, on parierait volontiers sur Laissez bronzer les cadavres, le nouveau film du surprenant duo Cattet & Forzani, chouchous des cinéphiles exigeants et alternatifs. Un cinéma tranchant comme la lame des couteaux qui nourrissent l’érotisme entre horreur et fétichisme qui caractérise leurs deux premiers longs (Amer, l’un des 20 films préférés de Quentin Tarantino en 2010, excusez du peu, et L’Etrange Couleur des Larmes de ton Corps, meilleur titre du monde, non?). Avec Laissez Bronzer les cadavres, le duo adapte une star française du polar estampillé Série Noire (Jean-Patrick Manchette), et semblent s’être tourné vers une narration plus immédiate, tout en conservant un univers visuel à forte valeur ajoutée. On a hâte de découvrir ce nouvel opus.

 

 

Côté outsiders des outsiders, ceux dont on est excessivement curieux de découvrir les premières images, on attend notamment Carnivores (avec Leïla Bekhti et Zita Hanrot), le premier film derrière la caméra des frères Rénier (Jérémy & Yannick), produits par d’autres frères, les Dardenne. Les Dardenne produisent également Drôle de père, deuxième film d’une autre candidate potentielle, Amélie Van Elmbt, dont le premier long, La Tête la Première, avait été repéré par l’ACID en 2012 (et avait révélé David Murgia).

 

Deux premiers films pourraient également créer la surprise, Bitter Flowers, d’Olivier Meys, et La Part Sauvage, de Guérin van de Vorst.

 

Sélection officielle, Un certain regard, Quinzaine des réalisateurs, Semaine de la Critique, ACID… Quelle sera le degré de belgitude de la cuvée cannoise 2017? Les paris sont ouverts!

Check Also

Cannes 2024: les talents belges

La 77e édition du Festival de Cannes s’annonce riche en découvertes comme en retrouvailles cinématographiques, …