BAFF2023

Brussels Art Film Festival: le programme belge

Le Brussels Art Film Festival est de retour du 15 au 19 novembre prochains, avec au programme  pas moins de 30 films sur la danse, la performance, la musique, la peinture, la littérature, soit une autre façon de découvrir le travail des artistes et les mystères de la création.

Parmi ces films, certains sont belges, bien sûr, d’autres mettent en lumière des artistes belges, en voici la liste!

  • Je suis parti dans les bois de Marie-Eve De Grave (6′)

Denis Lavant nous invite à changer nos vies à travers la parole de l’instigateur de la désobéissance civile, Henry David Thoreau.

  • Isabelle Stengers: fabriquer de l’espoir au bord du gouffre de Fabrizio Terranova (76′)

Installée dans un bois imaginaire, la philosophe belge Isabelle Stengers nous montre le chemin pour résister au désastre.

  • Algorithms of Beauty de Miléna Trivier (21′)

Des fleurs découpées par une artiste du XVIIIe à celles générées par l’IA, un doux questionnement sur la beauté.

  • Last Things de Deborah Stratman (50′)

Récit fantastique porté par un auteur de science-fiction belge du début du XXe siècle.

  • Alberta’s Room de Victoire Karera Kampire (18′)

Dans une chambre d’hôtel à Ostende, Alberta, la mère de Marvin Gaye traverse son deuil.

  • Signal GPS perdu de Pierre Voland (43′)

Un personnage en quête d’amour est guidé par un texte courtois du XIIe et une appli de rencontres gay.

  • Sur le fil d’Ariane de Clara Beaudoux et Adina Ionescu-Muscle (11′)

Découverte des dessins et des mots chargés d’émotions de l’artiste compulsive Ariane Bergrichter.

  • Hugo Roelandt de Jess de Gruyter (43′)

Portrait sincère du performeur queer anversois Hugo Roelandt.

  • Le Voyage de Ghosty et Grand-Mère Suzy de Joséphine Lasquier et Jérôme Pauly (14′)

Une petite fantôme part en Pologne pour rapporter à sa grand-mère une berceuse oubliée.

  • A contretemps de Christophe Delbecq (66′)

L’artiste Dirk Wauters collecte toutes les traces de sa vie… et même de sa mort.

  • Souvenirs d’une journée parfaite de Davina Maria (18′)

Comment réussir à retenir une journée parfaite pour qu’elle dure toujours….

  • Domus de Janas de Myriam Raccah (69′)

Une île, des légendes, des feux, des chants traditionnels peuvent aussi servir d’abri.

  • Speech for a Melting Statue du Collectif Faire-Part (10′)

La poétesse Marie Paule Mugeni a préparé son discours pour l’enlèvement futur de la statue de Léopold II. 

  • Broken View de Hannes Verhoustrate (74′)

Histoire de cette fabuleuse lanterne magique qui servit hélas de propagande à l’entreprise de colonisation.

Plus d’infos sur le site du festival.

 

Check Also

Capsule #127: Michiel Blanchart et Greg Berlanti

Rendez-vous dans cette 127e capsule avec Greg Berlanti, réalisateur de To the Moon, et Michiel …