Quand Bouli se comporte comme un chien

Ce mercredi sort dans les salles belges Chien, de Samuel Benchetrit, avec dans le « rôle-titre » Vincent Macaigne, et dans le rôle du « dresseur », Bouli Lanners.

Jacques Blanchot perd tout: sa femme, son travail, son logement. Il devient peu à peu étranger au monde qui l’entoure, jusqu’à ce que le patron d’une animalerie le recueille. Jacques Blanchot, c’est Vincent Macaigne. Son moral n’était déjà pas au plus haut, mais quand sa femme lui annonce qu’elle est allergique à sa présence, c’est peu de dire qu’il touche le fond. Enfin, pas tout à fait. Le fond, il va le toucher avec Bouli Lanners, patron d’une animalerie qui accepte de le prendre comme assistant, à la condition… qu’il joue les chiens. Jacques a un mal de chien à vivre, il va se retrouver à littéralement mener une vie de chien.

 

Avec cette adaptation de son roman éponyme, Samuel Benchetrit, épaulé par Vincent Macaigne et Bouli Lanners, mais aussi Vanessa Paradis, pousse au paroxysme les mécanismes des petites humiliations ordinaires (et parfois extraordinaires). Le film a reçu à l’automne le Bayard d’Or du Meilleur film au Festival International du Film Francophone de Namur (ainsi que celui du Meilleur comédien pour Macaigne).

Encore un rôle fort et marquant pour le comédien belge, que l’on retrouvera bientôt dans Troisièmes Noces de David Lambert, mais on vous en reparle très vite…

Check Also

« Chiennes de vie »: Xavier Seron & Arieh Worthalter

Rencontre avec Xavier Seron et Arieh Worthalter, réalisateur et interprète de Chiennes de vie, qui …