Benoît et ses drôles de dames

On dit parfois Benoît Poelvoorde surmené. On l’a entendu à plusieurs reprises annoncer son intention d’arrêter le cinéma. Mais depuis la dernière déclaration de ce type, il a multiplié les projets et enchaîne les tournages comme autant de perles sur sa filmographie. Sautant de plateau en plateau, de drame en comédie, c’est à peine s’il a le temps de s’occuper du service après-vente de ses films.

 

 

Alors qu’on découvre enfin Une Histoire d’Amour sur nos écrans, qu’on attend encore Le Grand Méchant Loup et Une Place sur Terre, Benoit a déjà tâté le ballon entre la Côte d’Ivoire et la Belgique, puis est parti en Suisse sur les traces du cercueil de Charlie Chaplin.

 

Avant de prendre une année sabbatique? Que nenni. Un peu plus tard dans l’année, on retrouvera notre héraut namurois  sur le plateau de Trois Cœurs bien entouré par Charlotte Gainsbourg, Léa Seydoux et Catherine Deneuve qui, si on en croit les rumeurs, jouerait le rôle de la mère des deux jeunes actrices.

 

 

Le chanceux réalisateur de ce projet tentant sera Benoît Jacquot qui vient de connaître un fort joli succès critique avec Les Adieux à la Reine (photo ci-dessus) dans lequel il dirigeait déjà Catherine Deneuve et Léa Seydoux.  Pour Charlotte Gainsbourg et a fortiori pour Benoit Poelvoorde, il s’agit par contre d’une grande première, inattendue…

 

 

La connexion entre les univers de Jacquot et de Poelvoorde ne saute pas aux yeux, mais on pourrait bien trouver le lien ailleurs… Pour peaufiner le scénario de ce nouveau film, le réalisateur  a fait appel à son complice Julien Boivent qui l’avait secondé sur Au fond des bois et Villa Amalia.  Or, Boivent avait aussi coécrit avec Anne Fontaine, l’intrigant Entre Ses mains, premier rôle dramatique de Benoit. Ceci explique peut-être cela…

 

Le tournage de ce film qui sera coproduit en Belgique par Scope Pictures dont on ne connaît encore ni le pitch ni la tonalité devrait débuter en septembre… Ce qui laisse quelques mois à Benoît pour intercaler autre chose. Une idée?

 

Check Also

Le BRIFF ouvre avec « Le Procès du chien »… et François Damiens!

Le Brussels International Film Festival vient d’annoncer son film d’ouverture, le premier film de la …