Au Cul du Loup, mais avec vous.

Distribué en Belgique sur un mode inédit, misant sur la durée, Au Cul du Loup a réussi une belle performance dépassant allègrement le cap des 10.000 entrées, ce qui n’est pas, loin de là, donné à toutes les œuvres belges. Il a également réalisé un joli parcours en festivals (Annonay, Cabourg, Bruxelles, Mannheim-Heidelberg, Namur, Sao Paulo, etc.), et fut même deux fois couronné au Festival d’Amiens : Grand Prix ET Prix du Public.

 

Au Festival de Cannes 2012, Au cul du loup fut projeté dans le cadre de « Visions sociales » et « Cannes Cinéphiles » devant des salles pleines. Récemment, le film est sorti en Allemagne où il a créé la sensation en réunissant plus de 85.000 cinéphiles (!!!) et en récoltant d’excellentes critiques un peu partout. Il a aussi été vendu à l’Autriche, et est sur le point d’être proposé au public suisse.

 

Calqué sur la stratégie belge, un débarquement dans les cinémas français est en cours. Basé sur le long terme, le bouche à oreille généré par des spectateurs conquis. Le long métrage est officiellement sorti le 22 août à Paris, à l’Espace St Michel.
En province, la tournée s’organise.

 

 

Pour faire face à ce défi logistique et réussir un nouvel exploit, la production qui ne manque ni d’idée, ni d’enthousiasme, ni d’énergie (c’est le moins qu’on puisse écrire) a fait appel à un type de financement original. Le crowdfunding consiste à mobiliser les internautes pour soutenir un projet. Dans ce cas, c’est la fameuse plate-forme Touscoprod qui est mise à contribution.

 

Les Internautes peuvent investir et permettre au film de faire son petit bonhomme de chemin. Pour toute participation, les « co-producteurs » reçoivent la possibilité de voir le film en ligne grâce au système VOD (vidéo à la demande). Pour ceux qui ne l’ont pas encore vu, c’est un bon plan.

Plus on investit, plus on reçoit en retour. Pour les motivés, à partir de 15€, il y a bien sûr d’autres avantages: visions de presse, posters, dvd, etc. Jusqu’à un A/R en bateau pour la Corse… Idéal pour ceux qui voudraient aller retaper une vieille ruine, par exemple… Tout est très bien expliqué sur le site.
Par ailleurs, si le montant total espéré n’est pas atteint avant la fin du délai établi, la participation ne sera pas débitée du compte des « co-producteurs ».

 

À cet effet, une autre initiative devrait retenir l’attention : une avant-première en streaming réservée aux co-producteurs qui visionneront ainsi le film avant tout le monde. Beaucoup d’idées assez novatrices donc, au service d’un beau projet collectif.

 

 

Cette solution devrait permettre aux « distributeurs » de couvrir financièrement les frais de promotion (affiches, Avant-premières, projections de presse, copies du film, etc.) et d’amener le film vers son public, en bâtissant sa réputation.

 

Au Cul du Loup est un film fort réussi, délassant et porteur d’un vrai message : oui, changer de vie est possible ! La façon dont ses producteurs et Pierre Duculot son intrépide réalisateur, soutenus par les acteurs se battent pour le faire exister force l’admiration et le respect.

 

 

Check Also

Disparition de Johan Leysen

Le comédien flamand Johan Leysen, dont la carrière rayonnait en Belgique comme à l’étranger vient …