Alleluia, Waste Land et Welp, le film de genre belge explosera à Toronto

Alleluia de Fabrice du Welz, présenté en première mondiale à la Quinzaine des Réalisateurs à Cannes fera ses débuts sur le continent américain à l’occasion du prestigieux Festival de Toronto. Deux autres films belges l’accompagneront dans cette escapade : Waste Land, le nouveau film de Pieter Van Hees avec Jérémie Renier en vedette et le premier film de Jonas Govaerts, Welp (Cub).

 

Matthias Schoenaerts sera également présent au Canada dans deux longs métrages : The Drop, le très attendu deuxième long métrage de notre compatriote Michaël R. Roskam (Bullhead/Rundskop/Tête de Bœuf) et A Little Chaos, film britannique d’Alan Rickman, avec aussi Kate Winslet, Alan Rickman, Stanley Tucci, Helen McCror

Le Festival de Toronto s’ouvrira le 4 septembre pour se terminer le 14.

 

 

Alleluia, quatrième long métrage de Fabrice du Welz dont nous vous avons déjà abondamment parlé sera présenté dans le programme Vanguard. L’histoire s’inspire de celle du couple de tueurs en série Martha Beck et Raymond Fernandez, interprétés par Lola Dueñas et Laurent Lucas, qui défrayèrent la chronique aux États-Unis dans les années 1940.

Alleluia est produit par La Parti Production en coproduction avec Savage Film (Bullhead/Tête de Boeuf, Labyrinthus).

 

 

Du réalisateur, nous connaissons déjà Calvaire et Vinyan et nous n’allons pas tarder à découvrir Colt .45, polar qu’il a tourné en France avec Ymanol Perset, Gérard Lanvin et Joey Starr. De très bonnes nouvelles à ce sujet devraient d’ailleurs être annoncées dans les jours à venir.

 

Waste Land est le troisième long métrage de Pieter Van Hees et le dernier élément de son triptyque ‘Anatomie de l’Amour et de la Douleur’. Toronto programmera également le film dans sa section Vanguard qui fait la part belle aux films ‘provocateurs, sexy… et potentiellement dangereux’.

Après l’intrigant Linkeroever (Left Bank) (2008) et Dirty Mind (2009), Pieter Van Hees nous revient avec le thriller psychologique Waste Land dans lequel un inspecteur de police interprété par Jérémie Rénier enquête sur une mort mystérieuse à Bruxelles qui l’absorbe entièrement. Lorsque sa compagne lui apprend qu’elle est enceinte, il perd complètement les pédales.

 

 

Waste Land et Alleluia ont déjà été proposés dans des capsules Cinevox diffusées en salles que vous pouvez retrouver ICI et ICI.

 

Welp, aussi connu sous le titre Cub, premier long métrage de Jonas Govaerts a trouvé sa place au sein du programme Midnight Madness, des séances de minuit qui proposent des films de genre. Le personnage principal du film est Sam, un jeune scout de 12 ans. Lorsqu’il arrive à son camp, Sam se rend vite compte que quelque chose ne tourne pas rond. Dans le bois, il découvre un enfant masqué qui se cache dans une cabane étrange. Cependant personne ne le croit quand il raconte son histoire. Du moins jusqu’à ce que le rôdeur ne se rapproche et décime la troupe de louveteaux un à un…

 

Les rôles principaux sont interprétés par Maurice Luyten et Gill Eeckelaert aux côtés de Titus De Voogdt (Steve+Sky, 22 mai), Stef Aerts (Cordon, Adem/Oxygen), Evelien Bosmans (Marina, Groenten uit Balen/Germaine) et Jan Hammenecker (Ex Drummer, 22 mai).

 

Rendez-vous jeudi sur Cinevox pour tout savoir de ce film hors norme, le premier slasher du cinéma flamand.

 

 

Le Festival de Toronto a présenté une première sélection la semaine dernière et parmi les titres s’y trouvait le film américain The Drop (photo), réalisé par le Belge Michaël R. Roskam qui y sera présenté en première mondiale dans la section Special Presentations. Au générique, on retrouve notamment Tom Hardy, Noomi Rapace, James Gandolfini et Matthias Schoenaerts.

 

Ce dernier tient également le rôle principal de A Little Chaos aux côtés de Kate Winslet. Il s’agit d’un drame historique de l’acteur-réalisateur britannique Alan Rickman. Il sera présenté à Toronto dans le cadre des Gala Presentations.

 

 

 

Section Masters:

  • 1001 Grams de Bent Hamer (Novège, Allemagne France)
  • A pigeon sat on a branch reflecting on existence de Roy Andersson (Suède, Norvège, France, Allemagne) (photo)
  • The face of an angel de Michael Winterbottom (Royaume-Uni)
  • The golden era d’Ann Hui (Chine, Hong Kong)
  • Adieu au langage de Jean-Luc Godard (France)
  • Hill of freedom de Hong Sang-spp (Corée du Sud)
  • Leviathan d’Andrey Zvyagintsev (Russie)
  • Revivre d’Im Kwon-taek (Corée du Sud)
  • Timbuktu d’Abderrahmane Sissako (France, Mauritanie, Mali)

Section TIFF Docs:

  • Beats of the Antonov de Hajooj Kuka (Soudan, Afrique du Sud)
  • I am here de Fan Lixin (Chine)
  • Iraqi odyssey de Samir (Irak, Suisse, Allemagne, Emirats Arabes Unis)
  • Merchants of doubt de Robert Kenner (Etats-Unis)
  • National Gallery de Frederick Wiseman (France)
  • Examen d’état de Dieudo Hamadi (France, Congo)
  • Résistance naturelle de Jonathan Nossiter (Italie, France)
  • Red army de Gabe Polsky (Etats-Unis, Russie)
  • Seymour: an introduction d’Ethan Hawke (Etats-Unis)
  • Eau argentée, Syrie autoportrait d’Ossama Mohammed et Wiam Simav Bedirxan (Syrie, France)
  • Sunshine Superman de Marah Strauch (Etats-Unis, Norvège, Royaume-Uni)
  • Tales of the grim sleeper de Nick Broomfield (Etats-Unis, Royaume-Uni)
  • The look of silence de Joshua Oppenheimer (Danemark, Indonésie, Norvège, Finlande, Royaume-Uni)
  • This is my land de Tamara Erde (France)
  • The Yes Men are revolting de Laura Nix et les Yes Men (Etats-Unis)

Section Vanguard:

  • Alleluia de Fabrice Du Welz (France, Belgique)
  • The duke of Burgundy de Peter Strickland (Royaume-Uni)
  • Goodnight mommy de Veronika Franz et Severin Fiala (Autriche)
  • Hyena de Gerard Johnson (Royaume-Uni)
  • Luna de Dave McKean (Royaume-Uni)
  • Over your dead body de Takashi Miike (Japon)
  • Shrew’s nest de Juanfer Andrés et Esteban Roel (Espagne)
  • Spring de Justin Benson et Aaron Moorhead (Etats-Unis)
  • They have escaped de JP Valkeapää (Finlande)
  • Waste land de Pieter Van Hees (Belgique)
  • The world of Kanako de Tetsuya Nakashima (Japon)

Section Midnight Madness:

  • [REC] 4: Apocalypse de Jaume Balaguero (Espagne)
  • Big game de Jalmari Heleander (Finlande, Royaume-Uni, Allemagne)
  • Cub de Jonas Govaerts (Belgique)
  • Electric boogaloo: The wild, untold story of Cannon Films de Mark Hartley (Australie)
  • It follows de David Robert Mitchell (Etats-Unis)
  • The guest d’Adam Wingard (Etats-Unis)
  • Tokyo tribe de Sion Sono (Japon)
  • Tusk de Kevin Smith (Etats-Unis)
  • What we do in the shadows de Taika Waitit et Jermaine Clement (Nouvelle-Zélande, Etats-Unis)

Check Also

« Histoires d’Amérique: Food, Family and Philosophy »

La Quinzaine des Cinéastes rendait hommage cette année à Chantal Akerman, avec la projection de …