Adil & Bilall adaptent à nouveau Dirk Bracke

Adil Bilall

Cet été, on les croisait sur le set de Grond, série belge et Netflix, qu’ils co-réalisaient avec Mathieu Mortelmans. A l’automne, ils étaient de retour aux States pour le tournage de la série Ms Marvel. Et demain? Demain, on ne sait pas, mais en 2022, retour au bercail pour un nouveau long métrage belge, une nouvelle adaptation du romancier qui leur a porté chance à leurs débuts.

Après le succès de Black en 2015, adaptation du roman éponyme de Dirk Bracke, Adil El Arbi & Bilall Fallah retrouvent Dirk Bracke autour de l’adaptation de Straks doet het geen pijn meer, un nouvel hommage à celui qui a illuminé leur jeunesse.

« Black » d’Adil El Arbi & Bilall Fallah

Si le roman Straks doet het geen pijn meer (pouvant se traduire par « Bientôt cela ne fera plus mal ») a rencontré son public lors de sa sortie, notamment grâce à deux prix littéraires, il a aussi conquis le cœur d’Adil dès son adolescence. Du haut de ses quinze ans, le jeune artiste en puissance avait à l’époque rédigé une lettre émouvante au romancier pour lui confier ses rêves de cinéma, avec l’espoir de pouvoir un jour porter son œuvre à l’écran. Une lettre qui est restée gravée dans la mémoire de Dirk Bracke qui, aujourd’hui, croit dur comme fer au projet de film : « J’ai toujours la lettre d’Adil chez moi, j’ai une totale confiance en eux. D’ailleurs je considère Straks doet het geen pijn meer comme mon meilleur roman, c’est le plus fort à mes yeux (…) Je suis impatient de retrouver Adil et Bilall après le succès de Black et de vous proposer ce film ensemble ».

Adil El Arbi et Bilall Fallah ont quant à eux déclaré: « Black a lancé notre carrière aux States, notre collaboration avec Dirk a été un vrai porte-bonheur ».

Le film sera réalisé en français, écrit par Bulle Decarpentries et Adil El Arbi. Le tournage est prévu pour 2022. Le roman de Dirk Bracke dépeint le traumatisme d’une jeune fille abusée sexuellement par son père durant son enfance, et qui peine à se construire à l’adolescence, alors qu’elle découvre les premières relations amoureuses. Un sujet brûlant, qui fait aujourd’hui écho à bien des égards à l’actualité, et aux questions de fond qui traversent la société.

Le film sera produit par 10.80 Films (la société de Nabil Ben Yadir et Benoît Roland), en coproduction avec A Team Productions, Los Morros et Les Films du Fleuve (la société des frères Dardenne!).

Check Also

La-Nuit-Se-Traine

Bande-annonce: « La Nuit se traine » de Michiel Blanchart

Découvrez la bande-annonce de La Nuit se traine, premier long métrage du cinéaste belge Michiel …