A Waterloo, un nouveau ciné-club… 100% belge

À l’initiative de l’Échevinat de la Culture, et avec la collaboration des Cinés Wellington, Waterloo va accueillir, dès le 15 février prochain, un ciné-club. Celui-ci sera orienté vers les productions belges.

 

Comme le constatent les organisateurs, le cinéma belge se porte bien.

Dans le coffret des Magritte, ce ne sont pas moins de 87 productions ou coproductions belges qui ont été soumises, cette année, aux jurés de l’Académie André Delvaux. Rien qu’en Belgique francophone, 50 longs-métrages et 17 documentaires sont sortis dans les salles en 2015. Mais bon nombre de ces oeuvres sont, malheureusement, peu projetées. Autre constat : il y a même des films qui, en Flandre, drainent jusqu’à 600.000 spectateurs alors qu’ils n’ont jamais pu être visionnés dans la partie francophone du pays.

 

C’est pour lutter contre cette situation, mais aussi pour créer un véritable public de cinéphiles, qu’Yves Vander Cruysen, l’échevin de la Culture de Waterloo a décidé de mettre sur pied un ciné-club axé sur la production ou coproduction cinématographique belge. Pour ce faire, il s’est entouré de deux experts : Patrick Piret, le directeur des Cinés Wellington et Alban de Fraipont, diplômé de l’IAD et qui a programmé, ces deux dernières années, les films de la sélection officielle du Festival International du Film Historique.

 

Patrick Piret, directeur des Cinés Wellington, Yves Vander Cruysen, échevin de la Culture de Waterloo, Alban de Fraipont, programmateur du Festival du Film de Waterloo et Roch Tran, chargé de mission au Centre du Cinéma et de l’Audiovisuel viennent d’annoncer la création d’un ciné-club tout à fait original.

 

Organisé, en principe, tous les deuxièmes lundis du mois, à raison de huit séances par an, ce ciné-club veut permettre aux Waterlootois et à leurs voisins de visionner des productions belges auxquelles ils n’auraient peut-être pas fait attention. Mais aussi de rencontrer, à l’issue de la projection, ceux qui auront collaboré à leur conception : des réalisateurs, des comédiens, des producteurs, des techniciens.

 

 

Pour lancer ce ciné-club, ses créateurs ont fait appel à un parrain d’exception : le réalisateur brabançon Joachim Lafosse. Il viendra, lui-même, dialoguer avec le public après la projection des chevaliers blancs. Le lundi 14 mars, c’est Black qui sera présenté. Ce jour-là, le ciné-club recevra deux des acteurs principaux du film : Martha Canga Antonio, fraîchement revenue de Berlin où elle sera mise à l’honneur et Soufiane Chilah.

 

 

D’autres séances sont prévues les lundi 11 avril, 9 mai, 12 septembre, 10 octobre, 14 novembre et 12 décembre 2016.

 

Initiative intéressante, un effort tout particulier sera fait au niveau de la promotion de CinéWa. Dans la prolongation des séances, CinéWa sera présent sur internet. Le programme, la description des films et les photos des événements passés seront mis en valeur via une page Facebook tandis qu’une chaîne YouTube diffusera les entretiens animés par Alban de Fraipont.

Tout profit, à nouveau, pour le cinéma belge et sa promotion.

 

Le site www.cinewa.be assurera le lien entre ces différents canaux.

 

Le prix d’entrée sera fixée à 6 €. Un abonnement aux 8 séances sera proposé à 36 €, les premiers abonnés recevant, en outre, une entrée gratuite pour le film de leur choix aux Cinés Wellington. Ces abonnements seront en vente, dès le 1er février, à la Maison du Tourisme de Waterloo.

C’est là aussi que l’on pourra se procurer, en prévente, les places pour la séance d’ouverture du ciné-club au prix de 3 €.

Check Also

Le BRIFF ouvre avec « Le Procès du chien »… et François Damiens!

Le Brussels International Film Festival vient d’annoncer son film d’ouverture, le premier film de la …