A peine j’ouvre les yeux – La bande-annonce

Tunis, été 2010, quelques mois avant la Révolution, Farah 18 ans passe son bac et sa famille l’imagine déjà médecin… mais elle ne voit pas les choses de la même manière.
Elle chante au sein d¹un groupe de rock engagé. Elle vibre, s’enivre, découvre l’amour et sa ville de nuit contre la volonté d’Hayet, sa mère, qui connaît la Tunisie et ses interdits.

 

Coproduit en Belgique par Helicotronc, le long métrage de Leyla Bouzid avec Baya Medhaffar et Ghalia Benali a remporté le prix du public et le prix Label Europa cinéma du meilleur film européen à la Mostra de Venise.

Au dernier FIFF namurois il est reparti avec le Bayard d’or de la meilleure première oeuvre de fiction.

Sortie ce 27 avril sur les écrans belges

Check Also

« Augure », vertigineux présages

Avec Augure, Baloji nous invite à suivre la quête troublante de quatre âmes perdues, vouées …