7ème Tournai Ramdam Festival: le programme

Le 14 janvier débutera la 7ème édition du Ramdam, le Festival qui dérange, un festival atypique qui a pour objectif d’amener le spectateur à voir le monde autrement, en projetant des films qui bousculent les a priori voire ébranlent les certitudes, et favorisent les rencontres et le partage. Plus de 40 longs métrages, seront dévoilés lors de cette décade de festivités et de partages, qui s’ouvrira avec l’avant-première de Dode Hoek/ Angle Mort de Nabil Ben Yadir, en avant-première mondiale, excusez du peu.

 

Cette 7ème édition du Tournai Ramdam Festival sera l’occasion de découvrir des films très attendus, notamment Manchester by the Sea de Kenneth Lonergan, grand prétendant aux prochains Oscar avec un Casey Affleck qu’on annonce bouleversant, ou encore le drame familial roumain Illégitime d’Adrian Sitaru, ou Orpheline, le film du réalisateur français Arnaud des Pallières, lauréat du Bayard d’or lors du dernier Festival de Namur. Le Festival présentera également, deux mois avant sa sortie, Noces de Stephan Streker, que vous pouvez découvrir dans notre nouvelle capsule Cinevox, un drame familial délicat et sensible inspiré de faits réels, l’histoire de Zahira, une jeune fille belgo-pakistanaise de 18 ans aux prises avec son envie de vivre et les traditions qui les contraignent.

 

Noces-1

 

Le Ramdam, c’est aussi un large place faite à la programmation documentaires, 15 films, parmi lesquels on retrouvera deux productions belges. Belle de nuit: Grisélidis Réal de Marie-Eve de Grave est un portrait romanesque d’un météore, une femme hors norme, passionnée et libre, dont l’épitaphe livre la pleine mesure: « Grisélidis Réal: Ecrivain – Peintre – Prostituée ». L’autre film belge, Burning Out de Jérôme Le Maire, propose une immersion haletante au sein de l’unité chirurgicale de l’un des plus grands hôpitaux de Paris, où l’organisation du travail, bien qu’extrêmement sophistiquée, est devenue pathogène, au point de plonger le personnel hospitalier dans une course effrénée qui les conduit, pour certains, droit dans le mur.

 

Burning out

 

Dans la section Ramdam de l’année, le festival proposera de redécouvrir l’intense L’Economie du Couple de Joachim Lafosse, sorti en juin dernier,  le percutant nouveau film de la réalisatrice flamande, Fien Troch, Home, un portrait saisissant de l’adolescence, qui sort la semaine prochaine, et le débridé Belgica de Felix Van Groeningen, mis en musique par Soulwax.

 

A noter enfin que le festival organise une petite compétition court métrage belge reprenant 4 titres: Complices de Mathieu Mortelmans, Schroot d’Anthony van Roosendael, Poubelle d’Alexandre Gilmet (présenté à la Cinéfondation à Cannes) et Le Zombie au Vélo de Christophe Bourdon.

 

Toute la programmation est disponible ici en ligne sur le site du festival.

Check Also

Jaco Van Dormael planche sur « The Magician of Auschwitz »

Jaco Van Dormael bientôt de retour? C’est en tous cas ce qu’annonce la société de …