Bruxelles dans tous ses états

Le screen.brussels fund, fonds régional d’aide à la production audiovisuelle, lancé début 2016, vient d’annoncer les résultats de sa deuxième session. 12 projets seront retenus, qu’ils soient le fruit d’auteurs bruxellois, qu’ils mettent la ville au coeur du récit ou du tournage, ou qu’ils soient produits et réalisés par des entreprises bruxelloises.

 

 

 

De jeunes réalisateurs belges placent la capitale belge au coeur de leur récit. Dans La Part Sauvage de Guérin van de Vorst (produit par Wrong Men North), Ben, 25 ans, sort de prison et mène un combat pour résister à la haine, aux tentations intégristes et surtout, pour recréer du lien avec son fils. Avec Seule à mon mariage (produit par FraKas), Marta Bergman nous emmène dans la vie d’une jeune tzigane quittant son pays et son enfant pour se marier à Bruxelles avec un inconnu afin d’offrir une vie meilleure à sa famille. Pour son deuxième film, Drôle de père, Amélie Van Elmbt suit les traces d’un père divorcé qui se retrouve de manière inattendue seul avec sa fille. Le film est produit par Les Films du Fleuve, la société des frères Dardenne.

Capture d’écran 2016-12-12 à 12.49.07

Photo: compte Instagram des Films du Fleuve

Dans Ascension Day (Minds Meet, Artemis Production), le réalisateur flamand Bas Devos dévoile trois destins entrelacés, trois destins singuliers, trois destins qui ne se seraient jamais croisés si ce n’était une ville en état de siège, au lendemain de ce funeste 22 mars 2016.

De nombreux aspects de la capitale seront mis en avant, comme les trésors de son architecture Art nouveau (Le Métropole, les Galeries de la Reine, le Café Cirio), qui serviront de cadre au tournage de The Happy Prince, le prochain film du comédien anglais Rupert Everett, qui relate les derniers jours d’Oscar Wilde, avec le réalisateur mais également Colin Firth en tête d’affiche.

TheHappyPrince © DANIEL KARMANN:EPA:Newscom:MaxPPP

© DANIEL KARMANN/EPA/Newscom/MaxPPP

On notera aussi que la prochaine série de la RTBF sera cette fois tournée en grande partie à Bruxelles. Unité 42 détaille le combat de la Brussels Digital Unit, une unité  de police spécialisée dans la résolution de crimes liés aux technologies digitales et connectées.

Enfin, on soulignera une fois encore que les sociétés belges et bruxelloises sont aux premières loges dans le domaine de l’animation, puisqu’elle travailleront notamment sur Petit Vampire, le prochain film de Joan Sfar (Gainsbourg vie héroïque, Le Chat du Rabbin), ou encore The Son of Bigfoot, le prochain d’animation en 3D de Ben Stassen, pionnier en la matière, à qui l’on doit récemment l’adaptation de Robinson Crusoe par Vincent Kesteloot, ou encore les aventures de Sammy la tortue. Elles sont également fort courues pour leurs effets spéciaux, qui seront au coeur de l’adaptation de la BD I Kill Giants, réalisée par Anders Walters.

TheSonOfBigfoot

Rendez-vous sur les écrans dès l’année prochaine!

Check Also

Jaco Van Dormael planche sur « The Magician of Auschwitz »

Jaco Van Dormael bientôt de retour? C’est en tous cas ce qu’annonce la société de …