Commission de sélection des films – Longs métrages – 1e session 2016

Aides à l’écriture 1er collège

 

Electric Indigo de Jean – Julien Collette

Production : Cookies Films

Peter et Gabriel, deux hédonistes qui multiplient les conquêtes, se retrouvent du jour au lendemain obligés de s’occuper d’une petite fille, Indigo, fruit accidentel d’un ménage à trois avec Jennifer, une fille déséquilibrée, partie en Inde sans laisser de traces. Indigo grandit, éduquée comme un garçon, dans un foyer libertin où les femmes ne font que passer. Contre toute attente, Jennifer réapparaît lors des 17 ans d’Indigo qui sort d’une première déception amoureuse, n’ayant pas su concilier sexe et sentiments. Balancée entre cœur et raison, Indigo va devoir se forger une vraie identité et s’émanciper de ce lourd héritage.

 

La ruche de Christophe Hermans

Production : Frakas Productions

Depuis le départ de son mari, Alice sombre chaque jour davantage. Marion, Claire et Louise, ses trois filles, n’ont plus que leur amour à opposer à cette spirale destructrice. Un amour infini, aussi violent qu’indicible.

 

Rien à foutre (le monde n’attend pas) d’Emmanuel Marre

Cassandre 23 ans est Hôtesse de l’air dans une compagnie aérienne Low Cost. Sur son profil Tinder elle a mis «carpe Die »1. Elle rêvait de sensations et d’aventure, mais elle connaît surtout la fatigue et une vie uniformisée. En attendant, elle continue d’essayer de vivre en ne devant rien à personne. Pourtant un jour après avoir été refusée pour deux petits cm en moins chez Emirates une compagnie de luxe basé à Dubaï, Cassandre se sent face à un mur. Elle va devoir comprendre pourquoi elle fuit dans cette vie sans passé ni futur. En quoi cette négation des autres est peut-être avant tout un déni du choc que peut être la perte d’un être cher. Mais les compagnies d’aviation Low Cost, tout ça, elles n’en ont «Rien à foutre».

 

Sous la glace de Zeno Graton Devis :

Placé pour faits de violence dans une IPPJ à régime ouvert, Joseph, 15 ans, rencontre César, un garçon excentrique du même âge placé pour vols à répétition. Si Joseph se sent chez lui dans l’institution, César n’a qu’une idée en tête : s’évader. Embarqué par amour dans le projet de fuite de César, Joseph va se confronter à la plus solide des prisons : celle qui le constitue.

 

Aides au développement

 

L’écrivain d’Eric D’agostino

Production : Popiul

Walter Seyed, ancien boxeur, est incarcéré depuis 15 ans. Il a assassiné sa femme, alors qu’elle n’avait que 25 ans. Après toutes ces années d’enfermement, Walter, surnommé « L’écrivain » de la prison, a cessé de croire en la vie. Walter a cependant laissé un fils dehors, Victor, 5 ans au moment des faits. Walter n’a jamais cherché à le connaître ; de peur de l’image qu’il lui renvoie, de peur de lui-même. Lorsque Walter découvre, à sa sortie de prison, un monde hostile qui ne l’a pas attendu, il croise son fils lors d’un combat clandestin. Il retrouve en Victor ses propres passions : impulsivité, recours facile et régulier à la violence, introversion.

Walter va inventer un père qui ne dit pas son nom pour ce fils qu’il trouve enlisé dans des problèmes personnels conséquents et urgents. La rédemption est-elle possible lorsqu’on a commis l’irréparable ? Le pardon est-il seulement imaginable tout Écrivain qu’on soit ? Si Walter y croit, les choses ne tourneront par contre pas exactement comme il l’imaginait.

 

Les châtelains de Véronique Cratzborn

Production : IOTA Production

Gina, 14 ans, vit dans une cité en lisière de la forêt. Elle admire son père imprévisible et fantasque, capable d’emmener ses enfants la nuit dans les bois, quitte à les y oublier. Les dérapages de plus en plus fréquents de Jimmy finissent par alarmer sa femme Carole. Bientôt, le fragile équilibre familial est rompu lorsque Jimmy est interné en hôpital psychiatrique. Sa mère s’écroule et ne peut plus assurer son travail de femme de ménage dans les villas du quartier Bel Air. Gina la remplace tandis que son père s’éteint petit à petit dans le Château des Fous. Lorsque Gina rencontre Sam, un mystérieux adolescent, elle s’éveille à l’amour et entrevoit une possibilité de faire évader son père.

 

Aides à la production (d’initiative belge francophone)

1er collège

 

Dany de François Damiens

Production : Artémis Productions Dany, le roi du fourgon postal, n’a pas attendu la fin de sa peine pour retrouver Sullivan, son fils de 12 ans.

Maintenant, il lui faut juste un contrat d’emploi et un appartement deux chambres pour ne pas perdre la garde du gamin… Dany Versavel, on l’aime d’emblée. Pas parce qu’il nous ressemble, mais parce qu’on aurait, sans se l’avouer, désiré lui ressembler. Car, chez lui, pas de limites sauf celles qui se donne.

À son sujet, on ne parle même plus de culot, mais plutôt d’inconscience. Il ose tout, il est sans réflexion et sans psychologie, il n’a peur de rien ni de personne. Il magouille comme il respire et entre ce qu’il pense et ce qu’il dit, pas de filtre.

Autrement dit, dans son rapport au monde et aux autres, inévitablement ça frotte… Pour notre plus grand plaisir…

 

Pompéi de John Shank

Production : Tarantula

Victor, encore adolescent, fait figure de modèle pour son petit frère Jimmy. Il l’initie à la survie dans leur environnement où le cycle de la misère économique et sentimentale semble éternel. L’arrivée de Billie ébranle les certitudes et la mécanique du groupe auquel ils appartiennent. Victor peut-il s’opposer au monde dont il vient ?

 

 

Je suis resté dans les bois de Vincent Solheid (aide après réalisation)

Production : Eklektik Productions

Le film raconte l’histoire d’un artiste plasticien, Vincent Solheid, qui dans le cadre de la création de sa nouvelle expo vidéo va reconstituer des moments de sa vie. Il est entouré d’une petite équipe dont Erika, sa compagne, et Michaël, un ami réalisateur, aidés par des amis, des connaissances ou de parfaits inconnus qui endosseront les rôles de ses parents, son premier amour, le curé de sa paroisse, etc… Il se confronte à des situations vécues dans son passé, tantôt honteuses, tantôt cocasses et les réincarne avec une totale sincérité.

Si celles-ci apparaissent souvent anodines prises individuellement, elles ont en commun de lui avoir fait mal, à lui ou à ses proches. Au fur et à mesure que Vincent se replonge naïvement et sans pudeur dans son passé, l’image que ses collaborateurs ont de lui commence à se ternir. Pire que cela, c’est la vision qu’il a de lui-même qui se transforme petit à petit, le mettant face à ce qu’il a été, à ce qu’il est et à ce qu’il veut être.

 

2e collège

Chez nous de Lucas Belvaux

Production : Artémis Productions

Infirmière libérale dans le bassin minier, entre Lens et Lille, Pauline élève seule ses deux enfants et s’occupe de son père, ancien métallurgiste en préretraite comme si c’en était un troisième. Dévouée, généreuse, sympathique, ses patients l’aiment et comptent sur elle. Personne ne voit pourtant qu’au contact quotidien d’une réalité sociale de plus en plus dure, Pauline est mûre pour un engagement en rupture avec son histoire familiale. Profitant de sa popularité, un parti nationaliste en pleine ascension, et en quête de respectabilité, va lui proposer d’être sa candidate aux élections municipales.

 

Le sang de ton sang de Stefano Pasetto

Production : Eklektik Productions

Silvana Peretto, jeune nonne de 39 ans, retourne voir sa famille à Buenos Aires après avoir vécu 15 ans en Belgique. Sa sœur est sur le point d’accoucher et Silvana veut profiter de cet heureux événement pour renouer les liens familiaux qui se sont distendus. Mais le voyage en Argentine et les bouleversements qu’il va susciter vont progressivement effriter ses certitudes : quel secret pèse à ce point sur sa famille pour que mère et filles ne parviennent plus à cohabiter sous le même toit harmonieusement? L’ombre du père, décédé il y a cinq ans, n’est jamais loin…

 

 

Aides à la production (d’initiative étrangère)

 

And breathe normally d’Isold Uggadottir

Production : Entre Chien et Loup

Tout au bout de la péninsule de Reykjanes, en Islande, se trouve l’aéroport tranquille et sans prétentions de Keflavik. 11 est situé au milieu de vastes champs de lave et on y entend le bourdonnement régulier d’avions de ligne. La jeune Lara, en difficultés financières, y effectue un stage pour devenir agente de contrôle des frontières. C’est là qu’elle va rencontrer d’Ajay, une demandeuse d’asile ougandaise. Cette dernière est arrêtée à l’aéroport en possession de faux papiers tandis que sa soeur et sa fille parviennent à passer le poste de contrôle et continuent leur route de l’autre côté de l’Atlantique. En même temps, Lara, apparemment ambitieuse, lutte secrètement contre des difficultés financières et un passé sordide. Mais elle est veut prouver qu’elle mérite ce poste d’a gente aux frontières.

 

Gutland de Govinda Van Maele

Production : Novak Prod

Un beau matin d’été, un jeune homme, Jens, émerge d’une forêt en portant un précieux sac. Il arrive au charmant village de Schandelsmillen, demande du travail aux champs, mais l’accueil que lui réservent des fermiers est plutôt froid, d’autant que la saison des récoltes a commencé. Mais après avoir rencontré la fille du maire, Lucy, et passé une nuit avec elle, l’attitude des villageois change. On lui trouve une place de saisonnier et une caravane où loger. Lorsque deux policiers viennent au village à la recherche d’un homme impliqué dans le braquage d’un casino aux alentours et qu’ils ne le reconnaissent pas, Jens croit avoir trouvé la planque parfaite.

 

The mercy of the jungle de Joël Karekezi €

Production : Néon Rouge Productions

Deux soldats rwandais se retrouvent perdus dans la jungle du Nord Kivu au Congo. Piégés dans une forêt meurtrière, pris en étaux par les combats qui se déroulent tout autour, ils entament un voyage au cœur de l’enfer. Film antimilitariste, the Mercy of the Jungle questionne la place de l’humanité dans les conflits armés.

 

Aides à la production (CCA-VAF)

 

 

Le fidèle de Michaël R. Roskam

Production : Frakas Productions

Gino « Gigi  » Vanoirbeek est un truand qui a passé la plus grande partie de sa vie en détention. Après de nombreux séjours en centres pour mineurs et en prison, il s’acoquine avec une bande de malfaiteurs bruxellois qui à la fin des années 90 traversent la vie en véritables gangsters rock and roll, enchaînant les attaques à main armée. Fasciné par la course automobile, il se rend un jour au circuit de Zolder et y rencontre Bénédicte « Bibi » De Coninck, la fille d’un riche entrepreneur bruxellois. C’est le coup de foudre immédiat, coup d’envoi d’une relation turbulente qui passera par de nombreux hauts et bas.

 

Zagros de Sahim Omar Kalifa

Production : Man’s Films Productions

Le berger Zagros vit dans un village du Kurdistan. Son père, Abdollah, accuse Havin, la femme de Zagros, d’adultère. Elle fuit avec leur fille Rayhan à Bruxelles. Zagros, croyant en l’innocence de sa femme, coupe les liens avec sa famille, vend ses moutons et la rejoint à Bruxelles. Ils reprennent leur vie de couple heureux, mais le poison du doute s’infiltre lentement dans l’esprit de Zagros…

Check Also

« Les Tortues » au Love International Film Festival de Mons

Le Love International Film Festival de Mons se tiendra du 8 au 16 mars prochains, …