6e festival international du film de Rome
Little Glory in Roma

Du 27 octobre au 4 novembre, le cœur de l’Italie bat au rythme du cinéma. L’Auditorium Parco della Musica, fabuleux complexe conçu par l’architecte Renzo Piano, accueillera en effet la 6e édition du festival international du film de Rome.

En sélection officielle, Benoit Poelvoorde et Virginie Efira s’amuseront à donner des sueurs froides à une Isabelle Huppert plus glaciale que nature. Mon Pire Cauchemar d’Anne Fontaine est projeté hors compétition à Rome.

Mais c’est vers la section Alice Nella Citta que les Belges focaliseront leurs regards: Vincent Lannoo viendra y présenter son Little Glory et Hasta la Vista un des phénomènes flamands de l’année se lancera à la conquête d’un nouveau trophée après son triomphe à Montréal.

 

Moments de gloire fort attendu par toute l’équipe, la première projection officielle de Little Glory se déroulera donc le lundi 31 octobre à 17h00.

L’équipe du film a débarqué en force dans la capitale italienne : outre le réalisateur, on peut y aperçoir John Engels, le producteur, mais aussi les deux comédiens principaux, Cameron Bright et Isabella Blake-Thomas, ainsi que de l’actrice Astrid Whettnall, la monteuse Frédérique Broos et le directeur de la photographie Vincent van Gelder. Pour les demoiselles qui auraient un doute: oui, Cameron est bien le bel éphèbe qui apparaît dans la saga Twilight, épisode 2, 3 et 4. Incroyable, non? Oui, un peu…

 

Ici, Cameron incarne Shawn, un jeune homme qui vit à Flint, Michigan. Il a 19 ans. Son père est mort; sa mère aussi. Aujourd’hui, il habite seul avec sa sœur de 7 ans dont il se soucie peu… jusqu’au jour où on décide de la lui enlever.

Drame naturaliste et passionné, Little Glory est donc un long métrage belge atypique puisque tourné en anglais au Canada.  Mais dans la filmographie de Vincent Lannoo, cette particularité se remarque à peine. Pour mémoire nous avons déjà consacré ICI un portrait à ce metteur en scène totalement en marge. En marge? Mais tout artiste ne devrait-il pas l’être par la force des choses? Libre, têtu, ouvert à la découverte, vorace, insatiable, insaisissable…

 

 

L’autre film belge aligné dans cette section est Hasta La Vista. Cette tragi-comédie a été proposé jeudi en première italienne (la photo montre l’équipe du film qui arrive sur place) et sera encore visible demain et dimanche.

On le sait maintenant : Hasta La Vista est le 5e long métrage de Geoffrey Enthoven après Les Enfants de L’Amour (2001), Vidange Perdue (2006), Happy Together(2008) et Meisjes (2009). Il tourne autour d’un trio d’amis: l’un est aveugle (Tom Audeanart), le deuxième en chaise roulante (Gilles De Schryver) et le dernier paralysé (Robrecht Vanden Thoren). Toujours puceaux, les trois hommes décident de partir pour une route des vins vers l’Espagne où ils espèrent enfin oublier leur virginité dans un bordel spécialement adapté à leur condition physique. Ils dépendent tous les uns des autres, mais également de leur accompagnatrice, incarnée par la bilingue et passionnée Isabelle de Hertogh, une fidèle de notre site qu’on salue donc bien bas. Le sujet est difficile, mais traité de façon virtuose. Tout le monde vous le dira.

Contrairement à Little Glory, Hasta La Vista est déjà sorti dans les salles belges, le 14 septembre pour être précis, juste après le festival d’Ostende et celui de Montréal où il a cassé la baraque en remportant notamment le Grand Prix des Amériques.

 

Mon Pire Cauchemar sera, pour sa part, proposé hors compétition, en roue libre, juste pour le fun d’offrir aux cinéphages romains une bonne comédie déjantée avec Isabelle Huppert, mais aussi notre duo de choc: Benoit Poelvoorde et Virginie Efira. Première présentation ce samedi soir. Sortie en Belgique imminente: le 9 novembre.

 

La Belgique ramènera-t-elle un prix de Rome? C’est naturellement loin d’être impossible. On vous tient au courant de toutes façons…

 

 

 

 

 

Check Also

Le BRIFF ouvre avec « Le Procès du chien »… et François Damiens!

Le Brussels International Film Festival vient d’annoncer son film d’ouverture, le premier film de la …