Warner entre dans la production belge

Eyeworks, la prestigieuse compagnie de production basée à Zaventem et dirigée en Belgique par Peter Bouckaert nous a valu plusieurs succès majeurs de l’an dernier parmi lesquels Het Vonnis et  Marina. Elle vient juste de finaliser un deal, secret jusqu’ici, avec la major américaine Warner.

 

Cet accord est naturellement la conséquence d’un travail de production méticuleux s’articulant une recherche qualité cinématographique maximale, sans esquiver les sujets chauds mais surtout sans jamais perdre de vue l’intérêt du spectateur.

 

Ainsi, Tot Altijd de Nic Balthazar évoquait l’euthanasie et le vote de la loi belge qui l’autorisa, Het Vonnis se demandait si une victime pouvait suppléer une justice défaillante et Marina à travers le biopic romancé de Rocco Granata évoquait l’immigration italienne en Belgique. Trois superbes réussites sur l’écran couronnées par de remarquables chiffres au box-office belge (1.1 million d’entrées pour le trio) et par de nombreux prix un peu partout dans le monde.

 

Ce degré d’exigence est clairement initié par Peter Bouckaert, producteur fascinant d’une rare exigence mais toujours d’une formidable convivialité qui fut très récemment coproducteur de Deux Jours, une Nuit, dernier long métrage des frères Dardenne et qui vient aussi de signer un deal de partenariat avec Savage Film, son complice sur le mythique Rundskop.

 

Ce deal permettra désormais au film d’aventures Labyrinthus, premier rejeton amené par Baet Van Langendonck (Savage), de sortir début juillet d’avoir l’appui de Warner. Brabançonne de Vincent Bal qui sortira le 17 décembre battra aussi pavillon belgo-américain.

 

Eyeworks est aussi responsable de grands succès télévisés avec des séries comme Cordon qui révolutionne le paysage télévisé belge.

 

 

Le passage d’Eyeworks sous pavillon Warner ne devrait rien changer à la stratégie belge du groupe, actif depuis 33 ans chez nous, mais aussi dans d’autres pays européens. Il est par contre une chance pour toutes les productions qui naîtront à l’ombre de ce géant, parmi lesquelles on devrait retrouver le prochain film de Nabil Ben Yadir, Dode Hoek, coproduit avec les Bruxellois d’Entre Chien et Loup (tournage à l’automne sans doute).

Check Also

Le BRIFF ouvre avec « Le Procès du chien »… et François Damiens!

Le Brussels International Film Festival vient d’annoncer son film d’ouverture, le premier film de la …