BIFFF 2019, Mad(e) in Belgium

Avril arrive, et avec les premiers bourgeons revient le BIFFF, l’occasion de frissonner sec malgré les premiers rayons de soleil. Le Brussels International Fantasy, Fantastic, Thriller and Science Fiction Film Festival va une fois de plus ravir les amateurs de films de genre, et les autres. Et pourquoi pas même, les faire rigoler gaiement, de bon coeur ou d’épouvante.

Les organisateurs clament haut et fort l’attachement du public aux films de genre, et les hordes (parfois zombiesques) de spectateurs qui se ruent depuis quelques années à Bozar ne vont pas les démentir. « Il est sociologiquement prouvé que le cinéma fantastique et d’horreur a toujours connu un regain d’intérêt auprès du public et des critiques en période de trouble social et économique, affirme le dossier de presse. Là, autant vous dire qu’avec le climat international actuel, c’est Byzance pour nous ! »

Et pourtant, bien que la Belgique ne soit pas épargnée par la crise, on ne peut pas dire que le genre fantastique y soit fort répandu sur le plan cinématographique. Mais on peut compter sur les programmateurs du BIFFF pour dénicher les raretés et belles surprises du plat Pays qui deviendront peut-être un jour aussi cultes que C’est arrivé près de chez vous ou Calvaire. Deux sections font la part belle aux productions noir jaune rouge, la Compétition de Courts Métrages belges, et la section Mad in Belgium. Le film Play or Die quant à lui prendra part à la Compétition Européenne.

Mad in Belgium

  • La Deuxième de Jelle Stroo

Une deuxième chance, n’est-ce pas ce que nous recherchons tous ? C’est ce que Jean promet aux audacieux qui viennent le rejoindre. Lorsque Camille, une jeune femme qui n’a plus le goût de rien, entend parler de cette promesse, elle n’hésite pas. Après une nuit passée au sein de la maison de campagne de Jean, un mystérieux événement se produit : Camille se retrouve face à elle-même, ou du moins une réplique identique en tout point. Ensuite, tout s’enchaîne, un coup de fusil, un corps à terre, et Camille se retrouve dans le corps de son double.

  • Bastaard de Mathieu Mortelmans

Voilà deux ans que le frère aîné de Daan est mort. Paraît que le temps guérit tout, mais c’est juste un proverbe à la con, ça. Daan, il a 17 piges et une famille complètement disloquée : son père se noie dans le boulot et sa mère reste inconsolable. Pourtant, l’arrivée de Radja, un sans-abri, va insidieusement changer leurs vies mises brutalement entre parenthèses. La mère de Daan va alors se servir de Radja comme d’un substitut, l’accueillant sous leur toit, comme on place un tableau sur un mur vide. Sans se méfier un seul instant de cet inconnu mystérieux, dont le passé semble aussi trouble qu’inexistant…

  • La Mariée et les Morts-Vivants d’Arno Pluquet

C’est l’Apocalypse depuis un mois et, selon certaines sources haut placées, la population belge est officiellement touchée par le virus «Z»! Un virus mortel .. et inconnu jusqu’à présent ! Malgré le danger et le fait que toute la population wallonne dégage un vilain parfum d’outre-tombe, Bernadette et Serge décident néanmoins d’organiser la réception de leur mariage. C’est quand même supposé être le plus beau jour de leur vie, après tout ! Mais il faudra se faire une raison : survivre jusqu’au fameux gâteau de mariage, ça ne va pas être de la tarte…

 

Dans cette section, on retrouve également de nombreuses coproductions belges, puisque la Belgique semble se spécialiser depuis Mandy ou Muse dans la corpoduction de films de genre! Cette année, The Hole in the Ground, un film irlandais de Lee Cronin (coproduit par Savage Films et Wrong Men), Extra Ordinary de Mike Ahern et Enda Loughman (encore un film irlandais, coproduit cette fois-ci par Umedia!), ou encore Iron Sky 2 (The Coming Race) de Timo Vuorensola, une coproduction entre l’Allemagne, la Finlande et la Belgique (Potemkino).

Compétition Européenne

  • Play or Die de Jacques Kluger

Bienvenue à Paranoïa, l’escape game le plus exclusif… et le plus mortel qui soit ! Voici l’adaptation belge de Puzzle de Franck Thilliez, croisement sanglant entre Shutter Island et Get out !  Quand deux joueurs passionnés, Lucas et Chloé, entendent parler de ce tout nouvel escape game, il faut absolument qu’ils y participent. Mais une fois arrivés sur les lieux tenus secrets du jeu, ils comprennent que l’un d’entre eux va devoir mourir…

Courts métrages belges

Compétition

  • L’auxiliaire de Frédéric Plasman
  • Bestemming Bereikt de Michiel Gluykens
  • Soleil Noir d’Adrien Léonard
  • Puzzle d’Olivier Pairoux
  • D’office de David Leclercq
  • Replay de Michel Hanse / 13 min / Belgium / 2018
  • Switch de Marion Renard / 18 min / Belgium / 2018
  • Parallax d’Amber Van Acker

Hors compétition

  • Un autre monde de Lorenzo Salvatore Vanin
  • A Cure for Sleep  d’Ine Holsteens
  • Hey Joe de Matthieu Reynaert
  • The Passport d’Olivier H Dressen
  • The Glorious Peanut de Fred De Loof & Fred Labeye

 

Notons également que l’on retrouvera le comédien Kevin Janssens dans The Room, de Christian Volckman, et Jean-Luc Couchard dans All the Gods in the Sky de Quarxx.

Plus d’infos sur le site du festival.

 

Check Also

#PODCAST: Les Rituels de Claude Schmitz

« Intrinsèquement, tout ça n’a surement aucun sens, mais c’est beau d’en inventer un. » Inventer un …