2017: films en tous genres

En ce mois de janvier vont se succéder deux sorties d’envergure dans le monde du cinéma belge (francophone), deux films diamétralement opposés, mais qui ont un point commun de taille: il s’agit de deux films de genre, qui vont tous deux bénéficier d’une large sortie, dans tous types de salles. Faut pas lui dire de Solange Cicurel, dont on a déjà beaucoup parlé, sort aujourd’hui, tandis que Dode Hoek/ Angle Mort de Nabil Ben Yadir (on notera le double titre) sortira le 25 janvier prochain.

 

Faut pas lui dire est une comédie romantique chorale, qui lorgne à la fois du côté des grandes réussites du genre anglaises à la Love Actually, avec plein d’histoires d’amour emberlificotées qui finissent forcément par se démêler, mais aussi du côté des récentes comédies américaines à la Bridesmaid, un film de potes avec des filles où l’on n’hésite pas à parler cru et cul. Ses héroïnes ne sont plus des jeunes filles en fleur, mais bien des femmes qui pour la plupart sont sur le point d’entamer une deuxième vie, avec ou sans leur homme – le film reste une comédie romantique, ne l’oublions pas! Les préoccupations sont celles des trentenaires mais aussi des quarantenaires, mais le casting vitaminé, et notamment Jenifer, icône pop, devrait faire écho chez un large public féminin. Les hommes qui passeront outre l’emballage hyper girly de cette friandise devraient apprécier ce regard franc mais bienveillant sur cette bande de filles limite attachiantes. Pour citer la productrice du film, Faut pas lui dire, c’est un peu Le Coeur des Femmes. On souhaite évidemment au film, propulsé par O’Brother sur près de 25 copies à Bruxelles et en Wallonie, le même succès.

Fautpas

Dode Hoek de Nabil Ben Yadir est un film d’action à l’américaine dans le sens le plus noble du terme, avec un anti-héros sérieusement imparfait, voire antipathique, un méchant en mode Némésis complètement siphonné, des personnages qui resurgissent des flammes de l’enfer, des explosions, des trahisons. C’est aussi un film de flics, de gendarmes et de dealers, avec ses ripoux et ses chevaliers blancs, ses descentes qui tournent mal, et ses fusillades improvisées. Ca cogne, ça castagne, et en passant, ça aborde de front la montée en puissance d’un parti populiste, et les dynamiques qui la sous-tendent. Tiens, comme Chez Nous, de Lucas Belvaux, dont on vient de découvrir la bande annonce, qui fait déjà polémique en France et qui sortira en mars prochain. Fait tout à fait singulier, Dode Hoek est un film qui parle flamand en Wallonie, pour lequel le réalisateur (bruxellois) a souhaité réaliser une version doublée en français. Le film sortira en Wallonie sous le titre Angle Mort, et bénéficiera donc des deux côtés de la frontière linguistique d’une large exposition dans les multiplexes.

DodeHoek

Deux films de genre assumés donc, qui s’emparent des codes avec enthousiasme pour jeter des ponts vers le public. Comédies romantiques chorales et thrillers d’action sont des genres par essence très populaires, et l’on croit sincèrement en leur potentiel à toucher un large public dans les semaines qui viennent. 2017, cap sur le box-office?

 

Check Also

« Apple Cider Vinegar »: écouter les pierres

Dans Apple Cider Vinegar, Sofie Benoot revisite le film ethnographique en suivant une documentariste retraitée …