2013/2014 : Thomas Coumans

2013 fut une belle année, remplie, intense, stimulante! L’année qui arrive sera riche en créations et, j’espère, celle où je concrétiserai enfin un projet d’écriture qui me taraude depuis longtemps.

Pour 2014, je fais évidemment le même vœu que chaque année : tourner le plus possible au Plat Pays! Mais, une fois encore, des projets qui devaient se faire dans l’année qui s’en va, sont reportés à l’année qui vient, faute de trouver suffisamment d’argent dans notre pays pour être réalisables, et ce malgré la pertinence de leurs sujets. Je croise donc les doigts pour que 2014 permette à ces projets d’enfin se tourner, comme tant d’autres qui attendent encore de réunir toutes les conditions nécessaires pour exister. Parce qu’il y a urgence.

Aujourd’hui, c’est sans aucun doute dans l’acharnement à être humain, à se comprendre en tant que tel, à se vouloir meilleur et plus conscient, à encore rêver d’autres possibles, et à croire avec force à ces possibles, à apprendre des autres, à oser la rencontre, que nous sortirons grandis de cette crise aux multiples visages, qu’ils soient réels ou factices.

C’est en cultivant sagement notre folie d’exister et d’aimer que nous garderons la tête haute. Et ça, ce sont bien les livres, la poésie, la peinture, le théâtre et le cinéma qui nous invitent à le faire. La Culture en somme, sous toutes ses formes. Cette Culture qui demande à notre sens de la résistance de s’affûter et à notre désir de briller. Haut et fort. Plus que jamais.

Et comme disait mon grand père, Raymond Coumans : « La Belgique est un plaisir et doit le rester! »

 

[Photo FIFF 2013 – Tom Coumans interviewé par Wim Willaert lors de la présentation des courts métrages… flamands]

Check Also

Le Centre du Cinéma et de l’Audiovisuel cherche un·e Attaché·e à la promotion cinéma – CDD

Le Centre du Cinéma et de l’Audiovisuel est actuellement à la recherche d’un·e Attaché·e à …