Le cinéma belge et moi, ép.11: Alain Berliner

On retrouve aujourd’hui Alain Berliner, dont le long métrage Ma Vie en rose est repris dans la sélection 50/50. Il revient pour nous sur ce moment charnière de sa carrière, et sur sa relation avec un monstre sacré du cinéma belge, André Delvaux. 

Incarner Ludovic (Georges Du Fresne)

Une relation particulière

Le cinéma belge: entre réalisme social et réalisme magique

 

Check Also

Jean-Benoît Ugeux à propos de « L’Âge Mûr »

Rencontre avec Jean-Benoit Ugeux sur le tournage de son premier long métrage (de fiction) comme …